Communiqué du KSRD-Ukraine

Les prolétaires d’Ukraine et de Russie ont des intérêts de classe communs !

Le “Conseil de coordination du mouvement ouvrier en Ukraine” (KSRD), membre de l’organisation révolutionnaire mondiale ICOR, prend position sur la guerre contre l’Ukraine dans une déclaration intitulée “A bas les guerres impérialistes”. “Rote Fahne News” documente la déclaration.

Le 21 février 2022, les dirigeants impérialistes russes ont officiellement “reconnu” les régimes fantoches créés en 2014 dans le Donbass. Ce n’était qu’une préparation formelle au début de la guerre généralisée que le régime sanguinaire de Poutine a lancée contre le peuple ukrainien le 24 février 2022. Ce jour-là, l’armée russe (et ses satellites des “républiques” du Donbass) a attaqué l’Ukraine de tous les côtés, de la Crimée occupée à l’ouest de la Biélorussie. Le régime pourri et antipopulaire de Loukachenko a également fait office de vassal pour les ambitions impériales du Kremlin.

La clique de Poutine a déployé plus de 150.000 soldats le long des frontières ukrainiennes et dispose de nombreux avions, chars, artillerie et navires de la marine. Dans ses récents discours, Poutine a même dénié au peuple ukrainien le droit d’exister et a qualifié l’Ukraine de “produit artificiel de l’esprit de Lénine” ! Des centaines de civils ukrainiens, dont des enfants, ont été tués au cours des premiers jours de l’intervention. Les barbares de Poutine ne se contentent pas de bombarder des infrastructures ou des cibles militaires, mais aussi des habitations, des jardins d’enfants, des écoles et des hôpitaux.

D’un autre côté, le président américain Biden, le Premier ministre britannique Johnson et d’autres dirigeants de l’impérialisme occidental avide alimentent depuis longtemps leur hystérie guerrière autour de l’Ukraine. Ainsi, dans leurs déclarations, ils ont littéralement “garanti” à l’avance une invasion russe en citant des dates concrètes. Une telle propagande sert les objectifs égoïstes des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et des impérialistes de l’UE dans leur lutte pour la domination de l’Ukraine et de toute l’Europe. Une lutte dans laquelle le nouveau régime impérialiste de Poutine leur fait face.

Pendant la révolution d’Octobre, pendant la guerre civile en Russie, pendant la formation du pouvoir soviétique et pendant la lutte contre le nazisme d’Hitler, les ouvriers russes et ukrainiens, biélorusses et baltes, tous les travailleurs du pays soviétique se sont tenus coude à coude dans la lutte pour la cause commune, pour leurs intérêts de classe. Puis, après la trahison des révisionnistes en URSS, les ennemis de classe ont réussi à diviser la classe ouvrière des différentes républiques de l’Union, devenues des pays indépendants. Les racines de cette nouvelle guerre se trouvent là, dans la dégénérescence bourgeoise de l’Union soviétique. Tant Poutine que certains des “timoniers” de l’Ukraine actuelle et d’autres dirigeants politiques des pays post-soviétiques ont grandi dans le social-impérialisme de l’URSS, ils portent les pires traits de ce système dégénéré. Ce sont le cynisme et la cupidité, le mépris pour le sort de millions de personnes, le désir de rester éternellement au pouvoir et d’asservir d’autres peuples.

Les prolétaires d’Ukraine, de Russie, de Biélorussie, de Pologne, des États-Unis et d’autres pays ont des intérêts de classe communs ! Et ils ne coïncident pas avec les intérêts de Poutine, Biden, Loukachenko ou Johnson. Il n’y a pas de “bon” impérialisme, il est toujours synonyme de misère, de pauvreté et de guerre. Pour mettre un terme aux impérialistes et à leurs machinations, les travailleurs ont besoin d’une révolution socialiste ! Ce n’est qu’alors que la classe ouvrière sera en mesure de réaliser ses véritables intérêts vitaux – les siens et non ceux des différents exploiteurs impérialistes.

À bas les guerres impérialistes !
Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

Original : https://www.rf-news.de/2022/kw08/nieder-mit-den-imperialistischen-kriegen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.