Contre le SNU – Plus de bourrage de crâne guerrier !

11 novembre 2020. Protégeons la jeunesse du militarisme et du bourrage de crâne ! Pour le rétablissement du droit aux études et de toutes les libertés publiques !

Déclaration issue du Collectif unitaire contre le SNU.

Nous sommes signataires, parmi une galaxie de groupes et d’organisations, de cette déclaration contre le Service National Universel (SNU). Cet ersatz de service militaire, ayant vocation à inculquer un esprit belliciste et chauvin, va à l’encontre des conceptions que nous défendons. Nous ajoutons à cette publication la réflexion suivante : 102 ans après la fin de la Première Guerre mondiale, il existe toujours des bouchers qui sont prêts à la justifier, au nom d’une prétendue défense de la civilisation contre les empires centraux. C’est faire peu de cas du caractère intrinsèquement criminel du colonialisme français, du colonialisme anglais, de la prison des peuples que représentait l’Empire Tsariste. Ils n’avaient rien à envier en termes de cruauté au militarisme prussien. Tant que cette guerre ne sera pas comprise pour ce qu’elle était réellement : un redécoupage du monde par les grandes puissances, nous courrons le risque d’en voir d’autres naître. Les gagnants de la guerre ont été les magnats du charbon, de l’acier, du pétrole et des canons. Les perdant sont mutilés ou enterrés.

Jeunes gens de seize ans livrés à la propagande de la hiérarchie militaire ou policière, entraînés à des pratiques militaires agressives, intoxiqués par le culte du chef et de l’unité de combat, promis à la perte de tout esprit critique, nos organisations ont eu, depuis deux ans, à dénoncer la volonté du gouvernement Macron d’imposer les nouveaux «  chantiers de jeunesse  » que représentent les sessions, déjà commencées, du SNU.

Ces stages (bientôt obligatoires) soumettent déjà de très jeunes gens, à l’âge où leur personnalité est en pleine évolution, où ils cherchent leur voie tant sur le plan philosophique que sentimental, à un emploi du temps de type militaire, confrontés aux rudoiements des officiers, à un langage étranger à leur sensibilité, à la bêtise et à l’inculture de la caserne. Ce stress et ce lavage de cerveau sont inacceptables pour qui est attaché à la Paix dans le Monde. Ce n’est pas un avenir pour la jeunesse.

Un autre aspect non négligeable du SNU est la possibilité d’employer gratuitement ces jeunes dans des institutions, des associations. Nous nous opposons au travail gratuit, à l’exploitation de la jeunesse.

Les lycéennes et les lycéens aspirent à la connaissance, pas à une connaissance tronquée et caviardée, comme le texte de Jean Jaurès censuré (la phrase sur la liberté pédagogique de l’enseignant) et tripatouillé (le mot fierté remplacé par celui de fermeté) par le ministre de l’Éducation Nationale, Monsieur Blanquer. C’est la raison pour laquelle ils manifestent et bloquent leurs lycées pour exiger, face au danger sanitaire réapparu, des dédoublements de classes avec les postes d’enseignants qui doivent les accompagner. En cela, ils sont solidaires de leurs professeurs en grève.

Les étudiants aspirent eux aussi à la connaissance pleine et entière, donc à la     liberté de recherche, telle qu’elle a été maintenue jusqu’à présent, et que la loi LPPR et ses derniers amendements liberticides remettent gravement en question. Et ce serait à ces jeunes, déjà confrontés à une situation d’abandon éducatif pendant la pandémie, désireux d’apprendre, d’être libres de penser, désireux de former des projets professionnels intéressants, à l’inverse du prêt à penser voulus par le ministre, ce serait à ces jeunes gens qu’il faudrait, de surcroît, imposer la camisole de militarisme  ?

Nos organisations se tournent vers la jeunesse et ses organisations pour dire  : tous contre le SNU  ! Construire une paix durable, une véritable compréhension entre les peuples passe par l’abandon du militarisme.

Nous sommes conscients qu’en nous adressant à la jeunesse, en lui témoignant notre solidarité, nous apportons notre soutien à l’ensemble de la population victime de mise en résidence surveillée et de suppression des libertés publiques.

Les lycéens ont osé manifester, malgré le confinement et l’interdiction de rassemblement. Ils ne sont plus les seuls à présent. Les prochains jours verront probablement surgir de nouveaux faits de résistance.

______________________________________________________________________________________________________

Rassemblements et initiatives autour du 11 novembre 2020

  • Chauny (02)  : Pour  le 11 novembre : la Fédération de l’Aisne avait prévu une journée consacrée aux Fusillés le 12 novembre, avec la mairie de Chauny. Cela a été reporté au 10 avril par la mairie. Nous comptions remplacer cette action par un rassemblement devant le monument, mais nous avons annulé, vu les circonstances.
  • Rocle (03)  : Rassemblement unitaire et pacifiste en hommage à Pierre Brizon.
  •  Château-Arnoux (04)  : Salle des fêtes – A l’appel de la Libre Pensée 04 et du Mouvement de la Paix 04. 9h00  : Accueil café-gâteaux. 10h00  : Conférence sur le pacifisme par Christian Eyschen, Secrétaire général de la FNLP, suivie d’un débat. 12h30 Apéritif et repas en commun. 15h00 Discours des associations et dépôt de gerbe au monument pacifiste & antimilitariste Victorin Maurel.
  • Peille (06)  :  Rassemblement devant le monument pacifiste à 15h , à l’appel conjoint de la Libre Pensée, de la LDH et du Mouvement de la paix.
  • Nouzonville (08)  : Rassemblement le 11 novembre à 11H devant la stèle de Jean-Baptiste Clément avec la Libre Pensée, la LDH, l’UD CGT, l’ARAC, le PCF, le MJC
  • Noés (10)  : Rassemblement pour la réhabilitation des Fusillés pour l’exemple. Samedi 14 novembre à 11h au monument aux morts des Noës. Devant la face du monument ou est inscrit «  Guerre à la guerre  » 
  • Peyriac-Minervois (11)  : – samedi 21 novembre  : conférence “Le traité de Versailles et ses suites  » par le cercle Louis Barthas à 16h au foyer des Campagnes à Peyriac-Minervois 

dimanche 22 novembre  : à 11h devant la stèle de Louis Barthas  avec les associations : Le Mouvement  de  la Paix, l’Arac, le Cercle de Louis Barthas, la LDH

  • Charente-Maritime (17)  : samedi 14 novembre 2020 – 14 h Rochefort – palais des congres – auditorium – Conférence – débat avec projection du film «  Morts par la France  » de Jean-Yves Croize animée par Nicole Aurigny Vice – Présidente de la Fédération Nationale de la Libre Pensée  et de la Fédération Nationale des Monuments Laïques avec LDH, le Mouvement  de la Paix et de l’ARAC
  • Cotes d’Or (21)  : 11 novembre en Côte-d’Or :
  • Rassemblement de Vianges autour du monument “Maudite soit la guerre” le samedi 7 novembre à 15h. Présidence : Didier Callabre (chercheur sur la guerre, co-biographe d’Eugène Bourret, “le fusillé innocent“. Accueil  : Pierre Poillot, maire de Vianges, Conseiller départemental, Président de la communauté de communes. Interventions : ARAC, Libre Pensée  (CMM / Fédération 21), ANACR (Association Nationale des Anciens combattants et Amis de la Résistance) plus d’autres pour lectures etc…
  • Rassemblement place de la République de Dijon le dimanche 8 novembre à 10 heures, présidence René Carruge, et les mêmes ARAC, LP, ANAC. Dans les deux cas, soutien Mouvement de la Paix et l’IHS-CGT qui est toujours  présent.
  • Gentioux (23)  : A 11H , après la cérémonie officielle, rassemblement unitaire. Une gerbe sera déposée, car le rassemblement n’est pas autorisé.
  • Eure (27)  : Dire non a toutes les guerres !

Le NPA, le PCF et la Libre Pensée organisent chaque 11 Novembre un rassemblement «  anti-guerres  », une commémoration alternative, loin de celles exhalant le sentiment patriotique et l’union sacrée qui entretiennent un chauvinisme qui alimente les guerres. Chaque année, nous dénonçons la boucherie de 14-18 et les conflits en cours. S’il est difficile d’être jeune en 2020 (Macron est bien placé pour le dire tant sa politique restreint les libertés, accroît la précarité et ne fait rien pour éviter le péril climatique), c’est une génération entière qui en 1914 est allée se faire trouer la peau pour les intérêts des industriels allemands et français. Aussi nous paraît-il indispensable qu’un hommage soit rendu à ces jeunes hommes qui ont subi les affres de l’Histoire, ainsi qu’aux civils qui de tout temps en pareilles circonstances trinquent, meurent ou sont jetés sur les routes, comme actuellement au Haut-Karabagh. Toutefois, l’aggravation de la situation sanitaire nous oblige cette année à ne pas appeler à un rassemblement pour rebaptiser la rue du boucher Foch du nom de Pierre Brizon, l’un des trois seuls députés, socialistes, qui en 1916 ont refusé de voter les crédits de guerre. A l’heure où l’autoritarisme reprend de la vigueur partout sur la planète et que le «  plus jamais ça » a du plomb dans l’aile comme à chaque fois où les intérêts capitalistes sont mis à mal, cette voix de solidarité entre les peuples doit continuer à être portée.

PCF Seine Eure, NPA Seine Eure, Libre Pensée 27

  • Primelin (29)  : Le rassemblement autour du monument pacifiste à Primelin ne peut avoir lieu. Monsieur le Maire n’autorise pas les regroupements au-delà de 6 personnes. La conférence de presse avec le Mouvement de la Paix, la LDH, L’UEP, la 4 ACG et la CNT n’a pu se faire, n’ayant pas trouvé d’autre lieu en remplacement du bar auquel nous sommes habitués. 
  • Toulouse (31)  : la  Libre Pensée de la Haute Garonne  a sollicité l’autorisation d’organiser un rassemblement pacifiste statique sur la voie publique avec prises de paroles.  Au monument des Combattants à Toulouse. Le mercredi 11 novembre 2020   de 16h à 17h

Bordeaux (33)  : En Gironde, nous avions prévu, le lundi 9 novembre à 20h15 à l’Utopia Bordeaux, la projection du film Morts par la France avec les deux réalisateurs, Jean-Yves Croizé et Claude Singer (réunion préparée avec la fédération de la Gironde de la Ligue des Droits de l’Homme, le Mouvement de la Paix, l’Association Républicaine des Anciens Combattants, et l’Union Pacifiste). Les cinémas sont fermés, pas de projection possible.

  • Lodéve (34)  : Le 18 novembre à 11 h, nous tiendrons notre rassemblement en honneur des fusillés pour l’exemple au monument aux morts de Lodève avec un repas fraternel.
  • Eybens (38)  : mercredi 11 nov. 2020, 14h00 rassemblement pacifiste Place Raffin-Dugens,
    Commémoration de l’engagement pour la paix du député Jean-Pierre Raffin-Dugens
  • Jura (39)  : A saint-Claude, à 10H,  cimetière, près de la tombe «  Morts pour la France  ». A Dole, l’après-midi,  autour du autour du monument pacifiste «  stèle dédiée à Jean Jaurès  »
  • Tarnos (40)  : Nous appliquons les mêmes consignes que celles de la cérémonie officielle  de la municipalité, au monument aux morts de Tarnos  le 11/11 à 11h00 : 6 personnes max. et juste un dépôt d’une gerbe, pas de discours. Notre  rassemblement pacifiste se fera donc à minima, mais il aura lieu, à 14h30  : nous serons 4  adhérents de la LP 40 : le Président, la Trésorière, le secrétaire et une membre du Bureau. Nous déploierons notre banderole et nous prendrons des clichés. A la suite de rassemblement pacifiste “hautement” symbolique, un communiqué sera adressé aux médias avec une photo…. en espérant que le journal Sud-Ouest  le publie.
  • Loire-Atlantique (44)  : Les trois groupes de la Fédération préparent le 11 novembre, comme les années précédentes  :
  • Demande de participation à la cérémonie officielle, avec dépôt de gerbe pour Saint-Nazaire (la prise de parole étant limitée aux seules autorités)  ; et avec prise de parole de la LP pour Indre. Nos camarades sont en attente de réponse.
  • Contacts en cours avec la mairie de Nantes, sachant qu’en général nous ne pouvons déposer notre gerbe qu’à l’issue de la cérémonie officielle. Nous souhaitons au moins pouvoir accéder aux Tables Mémorielles.
  • Reims (51)  : Rassemblement le 11 novembre 10H, devant la plaque commémorative des Lieutenants Henri Herduin et Pierre Millan, rue Gambetta.
  • Vannes (56)  : Rassemblement à 11H, le 11 novembre, rue Jean Jaurès
  • Escaudain (59)  : Nous avions prévu, comme tous les ans, de nous rassembler, avec la LDH et l’ARAC, le mercredi 11 novembre 2020 à 10h45 devant le monument aux morts d’Escaudain en présence du Maire Bruno Saligot (juste après la manifestation officielle).
  • Pau (64)  : Rassemblement pacifique le 11 novembre à 15 heures devant le monument aux morts de la ville de Pau organisé par  La LP 64 avec la Ligue des Droits de l’Homme, le Mouvement de la Paix et l’Institut CGT d’Histoire Sociale.
  • Lyon (69)  : L’UNION DEPARTEMENTALE CGT, l’UNION DEPARTEMENTALE CGT-FO, l’INSTITUT D’HISTOIRE SOCIALE DE LA CGT (RHONE), la FEDERATION DU RHONE DE LA LIGUE DES DROITS DE L’HOMME, la FEDERATION DE RHONE DE LA LIBRE PENSEE, l’ASSOCIATION LAÏQUE DES AMIS DES MONUMENTS PACIFISTES DU RHONE (ALAMPR), le MOUVEMENT DE LA PAIX (Rhône), le FORSEM (Forum de Solidarité Euroméditéranéenne), communiquent : nous ne pouvons cette année, appeler à ce qui aurait du être le 27eme rassemblement pacifiste dans le Rhône prévu le 11 novembre 2020.
  • Alonnes (72)  : Rassemblement à 14h, place de la paix à Allonnes avec la présence d’un représentant de la mairie, de la Libre Pensée, de l’ARAC, de la LDH et de l’association des Elus républicains et communistes.
  • Chambéry (73)  : Le 11 novembre à 9H30 appelé par LDH, LP, Mouvement de la paix, Avenue Jean Jaurès- place Allende – Chambery
  • Paris (75)  : 11 novembre  : un rassemblement devant le monuments aux morts du Cimetière du Père Lachaise, qui contient le nom de certains Fusillés pour l’exemple.
  • LP 78  : Rassemblement le samedi 7 Novembre 2020 à10 h au mur des Fédérés de Satory à Versailles (dans le prolongement de la rue Guichard, après le parking, à l’entrée de la forêt)
    Pour la PAIX, contre la GUERRE, Pour les LIBERTES, contre la REPRESSION, Pour l’EMANCIPATION, contre l’OPPRESSION. Avec la Libre Pensée, l’ARAC, la LDH, Le Mouvement de la Paix, L’association des Amis de la Commune de Paris, L4Association du Mur des Fédérés de Satory
  • Tarn (81)  : samedi 14 novembre 2020 à 10h30 à Carmaux au parc Jean Jaurès, au pied de la colonne de la Paix. Interventions : La LP 81, Monsieur le Maire de Carmaux, Monsieur le Maire de Saint Benoît de Carmaux. Invitation envoyée aux adhérents, sympathisants, associations amies, syndicats, partis… Cette cérémonie sera suivie d’un banquet républicain à Monestiers
  • Mazaugues (83)  : Le rassemblement est prévu pour 14h30 au monument aux morts de Mazaugues  avec les organisations LDH Toulon, Libre Pensée 83, Mouvement de la paix 83, PCF Toulon, Union Communiste Libertaire (UCL) 83.
  • Gy l’Evéque (89)  : La Libre Pensée de l’Yonne à son 24ème rassemblement pacifiste
    devant le monument aux morts de Gy-l’Evêque, POUR la réhabilitation des fusillés pour l’exemple de 14-18 CONTRE toutes les barbaries, militaires, religieuses,
    économiques et impérialistes  ;

13h30  : Ouverture de la librairie-vidéothèque pacifiste de la LP 89 Exposition  : «  Pendant la guerre, les affaires continuent  » Tables d’invités  : France Palestine solidarité, J. Guillaume, libre penseur et écrivain (salle communale, rue du Lavoir, derrière la mairie)
14h30  : Allocutions et chants pacifistes au monument aux morts
15h30  : Retour dans la salle pour un vin chaud

  • Hauts-de-Seine (92)  : Mercredi 11 novembre 2020 à 15 heures – Cimetière de Levallois-Perret – 101, rue Baudin. Les associations amies sont invitées.
  • Val-de-Marne (94)  : voici ce qui était prévu par la Libre pensée 94 -la participation à Fontenay-sous-bois à la commémoration organisée par la Ville sous notre banderole Réhabilitation de fusillés pour l’exemple et prise de parole à l’Hôtel de Ville lors du  vin d’honneur ;  -rassemblement sur la tombe de MIchel Claa au cimetière d’Alfortville, libre penseur.
  • Pontoise (95)  : Nous avions demandé l’autorisation de nous rassembler comme tous les ans au pied de la statue symbolisant la paix à Pontoise, mais à ce jour, nous n’avons aucune réponse (cela devait avoir lieu le  14 novembre à 15h)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *