Résolution ICOR sur la situation en Iran

L’impérialisme US-américain met en danger la paix dans le monde – résistance active à l’échelle mondiale

L’ICOR condamne fermement l’action agressive et dangereuse du gouvernement américain. Avec l’assassinat du général iranien Soleimani, qui équivaut quasiment à une déclaration de guerre, le danger d’un nouveau conflit aux conséquences imprévisibles s’est exacerbé considérablement. Cela augmente le danger général de guerre. Le général Soleimani a été commandant des milices pro-iraniennes en Irak, en Syrie, au Liban et au Yémen. Les peuples du Moyen-Orient géo-stratégiquement important souffrent depuis des décennies des agressions militaires continues de l’armée US-américaine, qui en ce moment provoque une nouvelle guerre. C’est une violation évidente du droit international et un acte de terrorisme d’État dans le but d’étendre les zones d’intérêt de l’impérialisme US-américain et en même temps aussi une lutte entre le fauteur de guerre principal, les États-Unis, et le groupe de Shanghai pour le contrôle de cette région. De cette manière Trump essaie également de se stabiliser au niveau national.    

Nous exigeons le retrait immédiat des toutes les troupes étrangères. Nous appelons toutes les forces progressistes à organiser des manifestations de protestation et des grèves comme actuellement déjà dans beaucoup de pays et d’y participer, nous les appelons à se préparer au jour X et à protester activement contre les dangers d’un déclenchement de guerre. L’ICOR coordonnera les activités et des signataires de cette résolution organiseront et réaliseront des protestations dans leurs pays. 

La République islamique d’Iran est une dictature capitaliste, fasciste brutale. Ses quatre décennies de gouvernement ont conduit le pays au bord de l’effondrement économique et social. À l’intérieur de l’Iran, la situation s’est considérablement aggravée aussi dû aux sanctions économiques. À la fin de 2019, il y a eu des grèves et protestations dans tout le pays qui ont été brutalement réprimées. La lutte de classe a déclenché un processus d’effervescence révolutionnaire, où la classe ouvrière représente la force dirigeante. Dans la vague de grèves il s’agissait de travail, de pain et de paix. Les protestations des ouvriers et des larges masses se sont non seulement dirigées contre la répercussion des fardeaux de la crise, mais de plus en plus de voix s’élèvent également contre les agressions expansionnistes de l’Iran au Yémen, au Liban, en Irak, en Syrie et en Afghanistan. Le régime réactionnaire tente maintenant d’utiliser les lâches attaques US-américaines pour ses politiques nationaliste-réactionnaire et expansionniste et de gagner les masses à elles. Outre l’influence des forces fascistes-islamistes, c’est le conflit militaire qui doit désormais saper la lutte des masses en Iran et en Irak pour la démocratie, la liberté et le développement. La marée violente des combats marque le développement et le conflit en Iran.

Le gouvernement a essayé de détourner les protestations de masse contre les États-Unis à son profit comme soutien de masse pour lui-même. Mais peu de temps après, les masses en Iran ont été indignées contre le gouvernement pour l’abattage négligent d’un avion de l’aviation civile et la politique de dissimulation réactionnaire. Mais avant tout, le peuple iranien ne peut pas oublier le meurtre et l’emprisonnement de milliers de manifestants en novembre 2019 et pendant bien des années auparavant.

Cependant, les luttes ouvrières et populaires les plus importantes de la région ont émergé de cette répression. La situation, qui est très compliquée pour la classe ouvrière et les masses, exige le renforcement inconditionnel des forces révolutionnaires et marxistes-léninistes conscientes du but à atteindre en Iran. Elles travaillent dans les conditions les plus difficiles et elles ont toute notre solidarité. Nous sommes aux côtés des masses iraniennes et de tous les révolutionnaires qui luttent pour les véritables intérêts des ouvriers et des larges masses contre l’agression impérialiste étrangère et le régime hostile au peuple dans le pays. 

Résistance active contre le fauteur de guerre principal et l’ennemi de tous les peuples, l’impérialisme US-Américain !

Toutes les troupes étrangères hors des pays du Moyen-Orient !

Résistance active contre l’agression et les guerres impérialistes !

Renforcez l’organisation révolutionnaire mondiale l’ICOR !

Signataires (en date du 20/01/2020, liste actuelle des signataires sur www.icor.info):

  1. PCPCI   Parti Communiste Proletarien de Côte d’Ivoire (Parti Communiste Proletarien de Côte d’Ivoire)
  2. MMLPL   Moroccan Marxist-Leninist Proletarian Line (Ligne prolétarienne marxiste-léniniste marocaine)
  3. CPSA (ML)   Communist Party of South Africa (Marxist-Leninist) (Parti communiste d’Afrique du Sud (marxistes-léninistes))
  4. PCT   Parti Comuniste du Togo Togo
  5. PPDS   Parti Patriotique Démocratique Socialiste, Tunisie
  6. MLOA   Marxist-Leninist Organization of Afghanistan (Organisation marxiste-léniniste d’Afghanistan)
  7. CPB   Communist Party of Bangladesh (Parti communiste du Bangladesh)
  8. CPI (ML) Red Star   Communist Party of India (Marxist-Leninist) Red Star (Parti communiste d’Inde (marxiste-léniniste) Etoile Rouge)
  9. Ranjbaran   Hezb-e Ranjbaran-e Iran (Parti prolétarien de l’Iran)
  10. PPRF   Patriotic Peoples Republican Front of Nepal (Front républicain du peuple patriotique du Népal)
  11. NDMLP   New-Democratic Marxist-Leninist Party (Parti marxiste-léniniste de démocratie nouvelle), Sri Lanka
  12. БКП   Българска Комунистическа Партия (Parti communiste bulgare)
  13. PR-ByH   Partija Rada – ByH (Parti du travail – Bosnie et Herzégovine), Bosnie et Herzégovine
  14. MLPD   Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d’Allemagne)
  15. UCLyon   Unité Communiste Lyon, France
  16. UPML   Union Prolétarienne Marxiste-Léniniste, France
  17. KOL   Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation Communiste de Luxembourg)
  18. MIKSZ   Magyar Ifjúság Közösségi Szervezete (Organisation de la Communauté de la Jeunesse Hongroise)
  19. RM   Rode Morgen (aube rouge), Pays-Bas
  20. MLGS   Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz (Groupe marxiste-léniniste de Suisse)
  21. MLKP   Marksist Leninist Komünist Parti Türkiye / Kürdistan (Parti marxiste-léniniste communiste Turquie / Kurdistan)
  22. KSRD   Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija (Conseil de coordination du mouvement ouvrier), Ukraine
  23. БРП(к)   Българска Работническа Партия (комунисти) (Parti ouvrier de Bulgarie (Communistes))
  24. MLP   Marksistsko-Leninskaja Platforma (Plate-forme marxiste-léniniste), Russie
  25. PCC-M   Partido Comunista de Colombia – Maoista (Parti communiste de Colombie – maoïste)
  26. NPCH (ML)   Nouveau Parti Communiste Haϊtien (Marxiste-Léniniste)
  27. PCP (independiente)   Partido Comunista Paraguayo (independiente) (Parti communiste Paraguayen (indépendant))
  28. BDP   Bloque Democratico Popular (Bloc démocratique populaire), Pérou
  29. PML del Perú   Partido Marxista Leninista del Perú (Parti marxiste-léniniste du Pérou)
  30. PC (ML)   Partido Comunista (Marxista Leninista) (Parti communiste (marxiste-léniniste)), République Dominicaine
  31. NCP (Mashal)   Nepal Communist Party (Mashal) (Parti communiste du Népal (Mashal))
  32. CPA/ML   Communist Party of Australia (Marxist-Leninist) (Parti communiste d’Australie (marxiste-léniniste))
  33. RCP   Revolutionary Communist Party of Egypt (Partie communiste révolutionnaire d’Egypte)
  34. UPC-Manidem   Union des Populations du Cameroun – Manifeste National pour l’Instauration de la Démocratie, Cameroun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *