Résolution de l’ICOR Pour le 1er Mai 2021

1er Mai 2021
Journée de lutte internationale de la classe ouvrière et des peuples opprimés du le monde  ! Développons partout la combativité des ouvriers et ouvrières  !

Renforçons à l’échelle mondiale le Front uni anti-impérialiste international contre le fascisme et les guerres réactionnaires  ! Pour une alternative socialiste au capitalisme en crise  !

Le 1er mai est le jour de l’année qui appartient sans équivoque à la classe ouvrière et aux peuples opprimés du monde. La classe ouvrière a la force, la raison et la vigueur pour mettre fin à l’exploitation capitaliste de l’homme et de la nature – si elle est organisée et convaincue de la lutte pour la libération nationale et du socialisme  ! La classe ouvrière a commencé sa lutte il y a 150 ans avec la Commune de Paris, elle l’a poursuivie avec les révolutions socialistes du 20ème siècle et elle continuera son combat jusqu’à la victoire. Le 1er mai nous célébrons notre force, nous confirmons notre détermination à lutter face à la pression réactionnaire, en nous tendant la main dans l’esprit de l’internationalisme prolétarien.

À l’occasion du 1er mai 2021, on célèbre quelque chose d’exceptionnel  : Après presque deux années de préparation le Front uni anti-impérialiste et antifasciste international a été fondé par près de 500 organisations des cinq continents et son comité consultatif de coordination de dix organisations internationales.

Le 1er mai de cette année, la classe ouvrière internationale et les masses populaires opprimées sont confrontées aux conséquences désastreuses de la crise économique et financière mondiale et de la pandémie de Covid-19. Quelque pays sont en train de surmonter la pandémie. Beaucoup de pays sont touchés par une troisième vague et des mutations nouvelles de plus en plus dangereuses surgissent. Quelques pays impérialistes tirent profit de leur possibilités d’accès à la vaccination qui est toujours inaccessible pour beaucoup des pauvres de ce monde. En raison de la lutte contre la pandémie, il a été nécessaire de renoncer temporairement à certains droits de liberté comme la liberté de réunion. Mais les forces dominantes se sont servis de la lutte contre la pandémie de prétexte pour tester jusqu’où ils peuvent aller dans la limitation des droits et libertés des travailleurs et jusqu’où ils peuvent faire avancer les mesures d’État policier. La destruction de l’environnement se poursuit sans perturbation. La pandémie a mis à jour et aggravé les contradictions de classe, l’exploitation et l’oppression par le capitalisme. Les différents niveau de la gestion de la pandémie ont révélé les inégalités entre les pays riches et les pays pauvres. La crise sanitaire ne présage rien de bon pour l’avenir. D’innombrables personnes dans le monde sont confrontés à la perte de leurs emplois, à la pauvreté et à la précarité de l’existence. D’un côté, nous voyons augmenter de façon vertigineuse les fortunes des grands patrons et des actionnaires des grands groupes. De l’autre côté, ils demandent aux travailleurs de faire des sacrifices. Les travailleurs renoncent à une partie de leurs salaires, à leurs congés. C’est soi-disant pour sauver leurs emplois. Les petits indépendants sont poussés à la ruine.

L’impérialisme des États-Unis, ennemi de tous les peuples et actuellement fauteur de guerre principal, n’a pas disparu avec Trump. Biden est résolu  :«  Les États-Unis sont de retour  !  », a-t-il déclaré dans un avertissement aux peuples du monde, pour confirmer sa prétention à l’hégémonie. C’est pratiquement la déclaration que les impérialistes vont faire de la politique avec plus de guerres. Si les peuples opprimés osent à lutter et à se soulever, l’impérialisme américain s’occupera d’eux ensemble avec ses alliés dans l’OTAN. La crise économique mondiale a aggravé l’inégalité du développement entre les différents pays et les puissances impérialistes. La concurrence qu’ils se livrent continue à s’intensifier. Le danger croissant de guerre est soutenu par une politique chauvine accrue.

Dans le monde entier le mouvement ouvrier et les masses populaires ont montré clairement que même face à la crise ils sont en mesure de lutter. Les révolutionnaires du monde en particulier sont la cible du terrorisme impérialiste et anticommuniste. Sous la politique du gouvernement philippin consistant à qualifier indistinctement ses opposants de «  communistes  » ou de «  terroristes  », nos amis philippins sont persécutés et assassinés dans le cadre de véritables pogroms.

Contre le fascisme et la guerre, forgeons notre nouvelle arme forte, le Front uni anti-impérialiste  !

Nous sommes inspirés par la combativité qui empreint l’histoire du mouvement ouvrier. Nous lutterons pour les revendications et les intérêts de notre classe et nous nous libéreront de ceux qui nous exploitent et nous oppriment.

Nous lutterons, nous nous unirons et nous nous organiserons de mieux en mieux. La classe ouvrière, ensemble avec ses alliés, luttera avec les ouvriers et ouvrières du secteur précaire et informel, avec les paysans, les femmes et la jeunesse, avec les peuples indigènes, les mouvements de libération des peuples opprimés, les grandes luttes contre la destruction de l’environnement par le capitalisme, dans la lutte pour les droits et libertés démocratiques et contre le développement vers la droite et les gouvernements fascisants. Ces mouvement ont grand potentiel anti-impérialiste et révolutionnaire.

Aujourd’hui la construction de partis révolutionnaires marxistes-léninistes forts et de l’organisation révolutionnaire mondiale ICOR est la conclusion la plus importante pour la lutte pour le socialisme. Nous lutterons, construirons nos organisations, renforcerons leur coordination et coopération et ainsi nous nous préparerons à des développements rapides vers des situations révolutionnaires.

PROLÉTAIRES DE TOUS LES PAYS ET PEUPLES OPPRIMÉS UNISSEZ-VOUS  !

Développons la combativité et l’organisation et élevons le niveau de la lutte  !

En avant avec l’ICOR et le Front uni anti-impérialistes  !

Unissons-nous contre l’impérialisme et le fascisme  !
Pour la paix avec la justice, la liberté et les droits des peuples et – le socialisme !

Résistance active contre les préparatifs impérialistes de guerre  ! En avant vers la révolution socialiste internationale  !

Signataires (en date du 22/4 2021, d’autres signataires sont possibles) :

  1. UPC-Manidem Union des Populations du Cameroun – Manifeste National pour l’Instauration de la Démocratie
  2. MMLPL Moroccan Marxist-Leninist Proletarian Line (Ligne prolétarienne marxiste-léniniste marocaine)
  3. CPSA (ML) Communist Party of South Africa (Marxist-Leninist) (Parti communiste d’Afrique du Sud (marxistes-léninistes))
  4. PPDS Parti Patriotique Démocratique Socialiste, Tunisie
  5. MLOA Marxist-Leninist Organization of Afghanistan (Organisation marxiste-léniniste d’Afghanistan)
  6. CPB Communist Party of Bangladesh (Parti communiste du Bangladesh)
  7. CPI (ML) Red Star Communist Party of India (Marxist-Leninist) Red Star (Parti communiste d’Inde (marxiste-léniniste) Etoile Rouge)
  8. Ranjbaran Hezb-e Ranjbaran-e Iran (Parti prolétarien de l’Iran)
  9. NCP (Mashal) Nepal Communist Party (Mashal) (Parti communiste du Népal (Mashal))
  10. PPRF Patriotic Peoples Republican Front of Nepal (Front républicain du peuple patriotique du Népal)
  11. NDMLP New-Democratic Marxist-Leninist Party (Parti marxiste-léniniste de démocratie nouvelle), Sri Lanka
  12. CPA/ML Communist Party of Australia (Marxist-Leninist) (Parti communiste d’Australie (marxiste-léniniste))
  13. БКП Българска Комунистическа Партия (Parti communiste bulgare)
  14. БРП(к) Българска Работническа Партия (комунисти) (Parti ouvrier de Bulgarie (Communistes))
  15. PR-ByH Partija Rada – ByH (Parti du travail – Bosnie et Herzégovine)
  16. MLPD Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d’Allemagne)
  17. UC Unité Communiste, France
  18. UPML Union Prolétarienne Marxiste-Léniniste, France
  19. KOL Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation Communiste de Luxembourg)
  20. RM Rode Morgen (aube rouge), Pays-Bas
  21. UMLP União Marxista-Leninista Portuguesa (Union marxiste-léniniste portugaise)
  22. MLGS Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz (Groupe marxiste-léniniste de Suisse)
  23. TKP-ML Türkiye Komünist Partisi – Marksist-Leninist (Parti communiste de Turquie – marxiste-léniniste)
  24. MLKP Marksist Leninist Komünist Parti Türkiye / Kürdistan (Parti marxiste-léniniste communiste Turquie / Kurdistan)
  25. KSRD Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija (Conseil de coordination du mouvement ouvrier), Ukraine
  26. UoC Union of Cypriots (Union des Chypriotes), Chypre
  27. PCC-M Partido Comunista de Colombia – Maoista (Parti communiste de Colombie – maoïste)
  28. NPCH (ML) Nouveau Parti Communiste Haϊtien (Marxiste-Léniniste)
  29. PCP (independiente) Partido Comunista Paraguayo (independiente) (Parti communiste Paraguayen (indépendant))
  30. BDP Bloque Democratico Popular (Bloc démocratique populaire), Pérou
  31. PPP Partido Proletario del Perú (Parti prolétarien du Pérou)
  32. PC (ML) Partido Comunista (Marxista Leninista) (Parti communiste (marxiste-léniniste)), République Dominicaine
  33. PCR-U Partido Comunista Revolucionario del Uruguay (Parti révolutionnaire communiste d’Uruguay)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *