Ne les laissons pas isolé.es : écrivons aux prisonnier.es.

Initiative commune du Secours Rouge Genève et de l’Unité Communiste.

En ces temps de pandémie, les prisonniers et les prisonnières sont parmi les personnes les plus isolées. Non seulement le Covid-19 cause des ravages dans les prisons, mais les règles sanitaires contraignent encore davantage les détenu.es à être isolés de leurs proches. De plus, certains & certaines sont également placés en isolement, accroissant la sensation de solitude. Nous pensons notamment aux prisonniers et prisonnières basques, spécifiquement éloignés de leur secteur d’origine, et dont les familles déjà habituellement vivent un véritable calvaire pour les visiter. Mais il s’agit également de prisonniers comme Georges Abdallah, comme les anciens et anciennes des Brigades rouges en Italie ou comme les victimes de l’acharnement policier.

Nous vous proposons de populariser les listes réalisées par le Secours Rouge International.

Nous proposons des ateliers d’écriture pour leur envoyer du courrier, les assurer de notre soutien, de notre solidarité, et de la solidarité vers la cause pour laquelle ils et elles sont incarcérés. Même si cela ne remplace pas la liberté, il s’agit toujours d’un point d’appui pour rendre la captivité moins insupportable.

Les prisonniers politiques non repenti ont une importance capitale pour nos luttes. Même face à la répression ces militants et militantes n’ont jamais renoncé à défendre une ligne révolutionnaire et nous prouvent ainsi que la lutte ne s’arrête pas une fois incarcéré.es. Ils et elles continuent ainsi de nous inspirer et de nous apporter de précieux éléments de réflexion.

Nous avons initié cette campagne avec nos camarades du Secours Rouge International (Genève). Nous ne le voyons pas pour autant comme notre propriété. Notamment nous savons que des caisses de solidarité proposent déjà des initiatives similaires et nous n’avons aucune intention de nier le travail qu’elles réalisent depuis des années déjà. Nous voulons simplement populariser encore davantage ces actions.

Nous souhaitons que cet appel puisse être repris par tous ceux et toutes celles, organisé.es ou non, qui veulent contribuer à participer à cette solidarité. Nous les appelons à diffuser cette initiative partout où ils & elles sont.

Rompons l’isolement, soutenons-nous mutuellement  !

Quelques règles à respecter :

  • Il n’existe pas de véritable notion de vie privée ou de secret postal dans ces envois.
  • Les administrations pénitentiaires les ouvrent et les consultent.
  • Tout courrier doit, à partir de ce principe, ne pas conduire à l’incrimination des prisonniers & prisonnières ou leur créer des difficultés supplémentaires.
  • Les écrits ne doivent donc pas être aussi en contradiction avec la ligne de défense choisie par ces prisonniers & prisonnières.
  • Dans l’ensemble, nous essayons de privilégier les écrits dans la langue du/de la destinataire.

Soyons solidaires ! Soutenons les prisonniers et prisonnières !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *