Un premier monument Lénine en ex-RFA

Le premier monument de Lénine dans les Länder de l’Allemagne de l’Ouest sera érigé – Lénine vient à Gelsenkirchen !

Le 14 mars 2020, le révolutionnaire russe, théoricien ouvrier marxiste et leader de la révolution d’Octobre 1917 viendra à Gelsenkirchen. 150 ans après son anniversaire, il s’installera en permanence à Gelsenkirchen-Horst : Sous la forme d’une statue en fonte de plus de deux mètres de haut et au design élaboré, devant le Horster Mitte – le siège fédéral du MLPD.

«  Ce sera également le début d’un mouvement national “Ne donnez aucune chance à l’anticommunisme”  », déclare Gabi Fechtner, présidente du MLPD. «  À une époque où les monuments des grands maîtres à penser et révolutionnaires communistes sont encore en train d’être démolis, où de plus en plus de gouvernements de droite, comme en Hongrie, interdisent les symboles communistes, nous donnons consciemment un exemple contre l’anticommunisme, qui est aussi la religion d’État en Allemagne. Le scandale en Thuringe, où un premier ministre a été élu grâce aux votes de l’AfD, montre où mène l’anticommunisme. Diriger la cible principale contre les communistes et les marxistes-léninistes, mettre sur un pied d’égalité la droite et la gauche, donner le bien-fondé à l’anticommunisme en tant que justification idéologique du fascisme – tout cela a rendu possible le développement vers la droite dans la société. Nous sommes donc heureux d’ériger le premier monument de ce type en Allemagne de l’Ouest et l’un des monuments le plus à l’ouest de l’Europe, en guise de signal contre cet anticommunisme inqualifiable.  »

Le MLPD a réussi à acquérir une statue originale de Lénine datant des années 1930, qui a été coulée en Union soviétique. Dans le monde entier, il n’y avait et il n’y a qu’une poignée de cette forme. «  Cela donne à Gelsenkirchen une véritable rareté, qui n’est pas seulement un signal politique, mais qui a également une importance culturelle et touristique  », déclare la présidente du MLPD. Certaines personnes peuvent y voir une provocation, d’autres un signe courageux contre le développement vers la droite. Comme tant d’autres choses dans la discussion sociale actuelle, cet événement va polariser. «  Nous saluons et souhaitons tout particulièrement un large débat sur des questions qui sont souvent taboues dans les médias bourgeois : contre l’anticommunisme, sur les mérites de Lénine et de la construction socialiste en Union soviétique, et aussi sur les conclusions que l’on peut tirer de la trahison du socialisme et des crimes commis en son nom.  »

Dans les semaines qui y précèdent, nous allons faire un large travail de relations publiques à Gelsenkirchen pour que la population apprenne encore plus sur ce révolutionnaire et sur l’importance d’ériger un monument à sa mémoire. Surtout à une époque où le capitalisme est à nouveau discrédité à juste titre : en tant que société d’exploitation et d’oppression qui produit des guerres et des destructions environnementales inhérentes au système.

La cérémonie d’inauguration aura lieu le 14 mars entre 16h30 et 17h30 à l’intersection des rues Schmalhorststraße/An der Rennbahn. Elle fait partie des célébrations à l’occasion des «  100 ans de l’Armée rouge de la Ruhr  », qui auront lieu dans de nombreuses villes de la région de la Ruhr ce week-end. Nous attendons des invités internationaux. La presse sera invitée à l’échelle nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *