Vive Les 3L -Luxembourg – Liebknecht – Lénine- à bas la répression !

Communiqué du MLPD.

Nous retransmettons ce communiqué de nos camarades du MLPD-ICOR. Nous avons nous même participé au centenaire de cette commémoration, avec un grand nombre de camarades étrangers de nombreuses organisations internationales. Nous les saluons et nous saluons la courageuse décision de braver la violence policière pour commémorer Karl Liebknecht, Rosa Luxembourg et Vladimir Lénine. La bourgeoisie profite impunément de la pandémie pour avancer dans la restriction des droits démocratiques. S’il faut prendre au sérieux la pandémie et ses méfaits, hypothéquer nos droits politiques en les confiant à la bourgeoisie est un danger important. Il nous faut maintenir les événements politiques dans la mesure du possible – un possible qui ne doit être dicté que par la prise en compte des mesures de protection, mais nullement de l’aval d’un ennemi de classe.

Nous soulignons également que les violences policières ont été marquées par l’anticommunisme :

Du fait de la présence des symboles de la Freien Deutschen Jugend (Jeunesse allemande libre), la police a chargé la manifestation des 3L (Luxembourg, Liebknecht, Lénine.) qui a lieu chaque année à Berlin. L’intervention brutale de la police témoigne de la frénésie anticommuniste qui règne dans un pays qui n’a eu de cesse d’effacer 40 ans de RDA.

Quoiqu’on puisse penser de celle-ci, de ses succès ou de ses échecs, cela de doit pas faire oublier deux points essentiels : la RDA a mené une dénazification profonde, éloignée de celle, cosmétique, de la République Fédérale.

Son existence demeure une gêne pour le gouvernement Allemand et pour un grand nombre d’institution. Tant que vivent des est-Allemands et des est-Allemandes, il n’est pas encore possible de raconter tout et n’importe quoi sur ce pays, et d’en faire un repoussoir intégral.

Nous portons un regard critique sur la RDA, mais considérons que la criminalisation de ses symboles, en Allemagne, est le signe d’une absence de démocratie “apaisée”. Un drapeau est toujours considéré comme une menace.

Nous sommes solidaires de la FDJ et de l’ensemble des réprimés de cette manifestation. La violence policière est l’arme du capital !

Berlin  : 5000 personnes ont défié la pandémie de Corona et la violence policière.


La manifestation Lénine – Liebknecht-Luxembourg (LLL) est la plus importante manifestation pour le socialisme en Europe. Cette année encore – même dans les conditions de Corona – plusieurs milliers de personnes, principalement des jeunes, sont venues à la manifestation en l’honneur de Karl Liebknecht, Rosa Luxemburg et Vladimir Ilyich Lenin. En janvier 1919, les communistes Rosa et Karl ont été assassinés par le Freikorps fasciste. Cette année, la manifestation de la LLL s’est opposée à des attaques policières brutales.


Cette année, la direction de Die Linkeavait reporté la commémoration silencieuse au Mémorial socialiste de Berlin-Friedrichsfelde au 14 mars sans consultation des autres forces impliquées, en citant comme argument ” le corona”, et avait estimé qu’aucune manifestation ne devait avoir lieu cette année. Cependant, l’inter-organisation pour la manifestation a décidé la semaine dernière, à la majorité, que cette année la manifestation se déroulera également, à l’heure habituelle. Les organisations participantes se sont unies sur le fait que c’est une question d’honneur de commémorer, même dans les conditions de la pandémie et des restrictions sanitaires. C’est précisément dans cet esprit de renforcement de la communauté révolutionnaire que la manifestation de 2021 LLL a ensuite eu lieu.


La déclaration de bienvenue de l’Alliance LL se lit comme suit : “Luxembourg et Liebknecht nous enjoignent de défendre une société sans exploitation et pacifique. Nous nous opposons à la politique qui prévaut car elle signifie la guerre, la destruction de la nature et le démantèlement des droits sociaux et démocratiques“.


Le fait que tant de personnes, surtout avec des aspirations révolutionnaires, soient venues à Berlin dans les conditions de la Corona doit être hautement apprécié. Il montre l’esprit de rébellion, la critique généralisée du capitalisme parmi les jeunes et la défense accrue d’une alternative socialiste.

Les participants ont manifesté de manière disciplinée, en respect des règles de sécurité sanitaire la distance entre la Frankfurter Tor et le mémorial des socialistes.


Dès le début, la manifestation a été retenue par la police pendant plus d’une heure. Pendant ce temps, les brigades de police ont multiplié les attaques violentes avec environ 35 arrestations. La police a pris des mesures massives pour arrêter les manifestants portant des drapeaux du FDJ. La police a affirmé à tort que le FDJ était illégal. La Jeunesse allemande libre (FDJ) était l’association de la jeunesse révolutionnaire de la RDA à l’époque de la construction du socialisme. Déjà interdite à l’Ouest en 1951, elle a été l’organisation de masse de la jeunesse en RDA jusqu’en 1989. Les militants du FDJ sur la manifestation ont déclaré à juste titre qu’ils s’inscrivent dans la tradition du FDJ de la RDA et n’appartiennent pas au FDJ-Ouest, qui est interdit. De plus, ils se trouvaient désormais sur le territoire de l’ancienne RDA et n’ont donc commis aucune infraction à la loi. L’action policière brutale était donc illégale. Au cours de ce processus, certains migrants, camarades et jeunes qui protégeaient d’autres manifestants ont également été arrêtés. Au moins dix personnes ont été blessées, dont certains gravement, par des bombes lacrymogènes et des coups de pied. Le MLPD et REBELL demandent que les événements scandaleux soient éclaircis et que les responsables soient punis.


Le fourgon haut-parleur de l’Alliance internationaliste a exigé à maintes reprises le retrait de la police et la libération des personnes arrêtées. Sous les cris : “Libérez la route” et “Salut à la solidarité internationale”, la manifestation a alors commencé.


Elle était colorée de nombreuses bannières pour le socialisme, contre les guerres impérialistes, pour les droits sociaux, démocratiques et écologiques et pour la révolution. De nombreuses organisations de migrants, le MLPD, la REBELL, le DKP, le SDAJ, divers groupes se revendiquant communiste, des antifascistes étaient représentés. Un militant de REBELL a rapporté : “C’était une ambiance très militante. Il est à noter que cette année, les points communs des participants les plus divers ont souvent été mis en avant”.


Des jeunes, des travailleurs et une représentante d’une association de femmes kurdes ont pris la parole sur le camion haut-parleur de l’Alliance internationaliste, qui avait été modérée par la rebelle Anna Vöhringer et Tassilo Timm, le président du MLPD de Thuringe. Avec de la musique et un microphone ouvert, le bloc de l’Alliance internationaliste a été reconnu par beaucoup comme la partie la plus vivante de la manifestation.


Lors du rassemblement final de la MLPD, de REBELL et de l’Alliance internationaliste, le modérateur Frank Oettler a félicité la manifestation pour son succès, sa discipline et son souci de la santé. Le MLPD a condamné à plusieurs reprises les arrestations anticommunistes de manifestants et de camarades. Les travailleurs ont expliqué qu’ils devaient maintenir une production à 100 % même en cas de pandémie de Corona, au lieu de faire passer la protection de la santé avant tout.

Gudrun Kimmerle, la représentante du MLPD, a déclaré dans son discours : “Je suis très heureuse de vous accueillir et de nous féliciter tous, car malgré les chiffres d’infection très dramatiques – rien qu’en Allemagne avec plus de 35 000 morts et de nombreux malades – nous ne nous laissons pas priver ici d’honorer Karl, Rosa et Vladimir Ilitch Lénine. Nous commémorons également ici nos parents et camarades décédés. Et la mémoire de tous, nous exhorte et nous apprend à intensifier la lutte pour une nouvelle tentative de socialisme authentique contre la gestion impérialiste de la crise“.

Les attaques policières font partie de la gestion de crise réactionnaire.

Ils étaient basés sur l’anticommunisme, selon lequel le FDJ était une “organisation illégale”. Les policiers ont également utilisé leur apparence comme prétexte pour arrêter et attaquer toute la manifestation. Il s’agit des plus fortes attaques de la police et du Sénat de Berlin contre la liberté de manifestation et d’expression de la manifestation LLL depuis 20 ans. Alors que la police autorisait politiquement et d’un point de vue sanitaire de dangereuses manifestations de “penseurs alternatifs” – comme à Leipzig il y a quelques mois – elle matraque ici. Cela montre la nervosité croissante dans les cercles de la classe dirigeante, qui craint que le potentiel révolutionnaire de la crise économique et financière mondiale ne s’accroisse en interaction avec la crise de Corona.

Les camarades du MLPD et de REBELL ont rapporté de nombreuses conversations lors de la manifestation et qu’il y a une très grande ouverture des participants pour le socialisme et le mouvement “Ne laissez aucune chance à l’anticommunisme”.

Plus de 150 signatures ont été recueillies pour le mouvement “Ne laissez aucune chance à l’anticommunisme”, également dans les rangs de diverses organisations de gauche et révolutionnaires. L’un d’eux a dit : “C’est une question d’honneur de signer ici.” De nombreuses signatures ont également été recueillies pour l’inscription sur la liste des internationalistes/le MLPD et les drapeaux rouges et la littérature ont changé de mains en grand nombre. Il existe de nombreux nouveaux contacts pour l’adhésion à REBELL et à la MLPD. Malheureusement, en raison de la pandémie de Corona, les délégations internationales n’ont pas pu venir cette année. Ils ont été commémorés par la chanson de clôture, l'”Internationale”.

Contrairement au retrait de la direction du Parti de gauche, c’était un honneur et une obligation pour le MLPD et REBELL de déposer une gerbe au mémorial des socialistes dans cette situation.

Nous adjoignons également le communiqué de la FDJ traduit par nos camarades.

Arrestations à la manifestation des LLL

Le FDJ aura 85 ans en 2021. 85 ans dans la lutte contre la guerre et le fascisme, en exile, illégale en l’Allemagne nazi, dans la RFA réactionnaire,dans la RDA et aujourd’hui dans la Grande- Allemagne. L’histoire d’une organisation de jeunesse ouvrière qui dit beaucoup.

A la manifestation des LL à Berlin en 2021, le appareil policier de la grande Allemagne a attaqué la FDJ et avec elle toutes les forces de gauche, révolutionnaires et antifascistes. Une escapade de violence brutale dans l’objectif de balayer ceux qui ne se soumettent pas passivement aux mesures d’État d’urgence. Dans l’objectif de faire taire et de démanteler ceux qui continuent la lutte contre l’impérialisme allemand. Leur peur de l’unification de la jeunesse révolutionnaire, leur peur de la classe ouvrière en lutte est la seule chose que ce appareil de violence a démontré aujourd’hui.

Le trône des milliardaires est bâti sur du sable. Nous appelons tous les jeunes révolutionnaires, tous les groupes et organisations à la lutte commune contre cet État des la guerre et du fascisme.

Nous appelons de retourner cette attaque de la réaction en une attaque contre l’impérialisme allemand.

Faites signe si on vous a attaqués  !

Faites signe, si vous êtes prêts pour la solidarité pratique  ! Pour regrouper les forces et pour préparer des contres-actions communes. 

Conseil central de la Freien Deutschen Jugend (Jeunesse allemande libre)

10 janvier 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *