10 ans d’ICOR.

Nous célébrons cette année le dixième anniversaire de l’ICOR. Nous en faisons partie depuis maintenant deux ans en tant que membre à part entière, conjointement avec nos camarades de l’UPML. Nous leur avons adressé ce courrier de félicitation.

Nous saluons l’intégralité des camarades de l’ICOR en ce dixième anniversaire de la coordination.

Nous saluons dix années de travail acharné pour faire exister la coordination internationale, l’animer, la faire vivre, et la faire grandir. Nous saluons le dévouement de tous ceux et celles qui lui permettent d’exister et d’opérer.

Nous saluons également l’ensemble des organisations membres, de ceux et celles qui ont décidé de mettre leurs énergies en commun pour avancer vers un grand rassemblement international des révolutionnaires.

L’existence de l’ICOR est une victoire. Une victoire contre la division, contre la fragmentation, contre l’esprit chauvin, étroit. Une victoire pour la renaissance d’un mouvement communiste fort, unifié, organisé. Cette victoire continue de se construire, d’années en années, par l’arrivée de nouvelles organisations, de nouveaux groupes, de nouvelles forces vives.

L’intégration de l’ICOR dans une logique de travail commun avec l’ILPS au sein de l’Alliance Internationale est une autre victoire. Elle contribue non seulement à faire avancer ces deux groupes, la coordination et la ligue, mais elle montre également une volonté farouche, résolue, d’unifier toujours plus largement le mouvement communiste, de ne pas laisser de place à la dispersion, à la division.

Nous avons un travail immense à réaliser. Ce travail de titan progresse cependant. Les quatre journées de l’ICOR sont une ébauche de synchronisation de nos actions, de nos activités. Elles sont le préalable à des campagnes toujours plus grandes, plus suivies, plus influentes et plus efficaces. Ses déclarations font montre d’un esprit unitaire et résolu, et de la possibilité de pouvoir, au-delà des différences géographiques, poser de diagnostics communs sur la situation mondiale, et donc également trouver des solutions communes.

Des perspectives immenses s’ouvrent à nous  !

L’ICOR peut devenir le lieu d’élaboration d’une synthèse des expériences.

Comparer nos expériences, nos pratiques, nos positions, les faire décanter, et en tirer l’essence la plus juste, la plus efficace, la plus précise.

Elle permet d’apporter – en tout cas, elle nous l’apporte à nous, en France – une perspective différente, qui nous sort du cadre étroit, confortable, trompeur, de notre métropole impérialiste. Elle nous ramène à nos responsabilités  : celle d’abattre cette machine d’exploitation, d’oppression qu’est notre propre impérialisme.

Elle permettra de préparer la coordination des forces qui combattent les mêmes ennemis, de rendre leurs campagnes plus efficaces, leurs actions plus incisives, de concentrer les coups sur les points faibles de ces structures d’exploitation, pour enfin permettre leur chute.

Nous sommes fiers et fières de faire partie de cette coordination. Nous sommes fiers et fières de pouvoir apporter notre pierre à son édification.

Vers un mouvement communiste international toujours plus fort, toujours plus solidaire, toujours plus unitaire, toujours plus efficace.

Vers la victoire contre l’impérialisme, contre le fascisme, contre l’exploitation.

Vers la naissance d’un monde juste, équitable, respectueux de l’environnement et de l’humanité. Un monde qui pourra emmener l’humanité entière vers un âge nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *