Déclaration sur la pandémie de Corona

La pandémie de Corona s’est transformée en une crise sanitaire mondiale aux conséquences drastiques et menaçantes pour la masse des êtres humains. Il est clair que nombre de ces nouvelles maladies et de ces nouveaux virus apparaissent à un rythme accéléré. SRAS 2003, MERS 2012 et maintenant COVID-19, on pourrait en déduire que l’impérialisme a créé un monde où le climat et l’environnement changent de telle manière qu’il est devenu une menace réelle pour la vie humaine. Dans de nombreux pays impérialistes, notamment en Europe, le principal problème est actuellement la propagation exponentielle du virus. Dans de nombreux pays,, cela se heurte à une situation où les systèmes de santé ont été ruinés à force d’économies orientées vers le profit maximum, à tel point qu’ils sont sur le point de s’effondrer ou se sont déjà effondrés. Dans d’autres pays, il n’y a plus de système de santé publique qui fonctionne depuis des années. C’est pourquoi l’ICOR est avec toutes les victimes précédentes, leurs proches et avec ceux qui sont tombés malades.

Dans le même temps, la pandémie de Corona est utilisée pour masquer l’émergence d’une crise économique et financière mondiale et pour en faire retomber la charge sur les grandes masses. Plusieurs gouvernements rendent disponibles des milliards pour les groupes industriels – mais pas pour les masses et le système de santé. De plus, la production industrielle doit souvent être maintenue à tout prix dans des conditions d’hygiène totalement inadéquates, et l’exploitation doit même être augmentée (En France par exemple, augmentation des durées journalière et hebdomadaire du travail). En Italie et en Espagne, par contre, des grèves se sont développées que l’ICOR encourage et soutient.

Les armées sont déployées à l’intérieur, tandis que les manifestations et les protestations sont annulées ou interdites. Les publications scientifiques sur une origine artificielle du virus, éventuellement en rapport avec la recherche militaire sur les armes biologiques, doivent être poursuivies et ne doivent pas être reléguées au domaine des théories  conspirationnistes. Bien que la situation soit urgente, dans de nombreux cas, chaque État agit pour lui-même et contre les autres en termes de recherche, de diagnostic et de traitement. Aujourd’hui, la plus grande partie du monde est en « lockdown  » (arrêt). Dans cette situation, la plupart des gouvernements n’ont adopté aucune réglementation pour fournir aux masses les matériaux essentiels. La nourriture, les médicaments et les fournitures médicales ne sont pas mis à leur disposition. C’est comme si la seule option pour les exploités et les opprimés les plus pauvres  était de mourir. Seuls les gens au pouvoir et les riches ont le droit de survivre.

Bien que la Chine et Cuba ne soient pas ou plus des pays socialistes, les infrastructures qui restent de l’ère socialiste leur permettent de protéger au mieux la santé publique. [Sur ce paragraphe, nos opinions ont tendance à diverger : Cuba est-elle parvenue à atteindre le stade du socialisme ? Comment caractériser cette île aujourd’hui ? Ce sont des questions auxquelles l’UCL ne prétend pas avoir de réponse préconçue dans l’immédiat.]

Cette situation montre la pourriture et l’incompétence du système impérialiste mondial  ! Elle montre que l’impérialisme a sérieusement atteint un stade où il n’est plus compatible avec les épreuves à venir. Le socialisme est la seule réponse. L’ICOR, quant à elle, représente la coordination et la coopération de partis et organisations révolutionnaires pour la préparation de la révolution socialiste internationale.

Le virus ne connaît pas de frontières de classe. Mais les services de santé sont des systèmes à deux classes. Il est désormais absolument clair que l’avenir de l’humanité réside dans une solidarité communiste sans classes et dans la construction de la communauté mondiale sans exploitation de l’homme et de la nature.

L’ICOR revendique  :

  • Des mesures de santé impératives pour les peuples  ! De la nourriture, des produits médicaux et d’autres biens essentiels pour les masses populaires !
  • De nouveaux emplois tout azimut dans le système de santé !
  • Mesures immédiates de protection globale pour tous les travailleurs du secteur de la santé et d’autres secteurs vitaux  !
  • Augmentation immédiate des salaires des travailleurs du secteur de la santé  !
  • Une éducation sanitaire approfondie et des soins de santé gratuits pour tous !
  • Mettre fin à l’égoïsme national et la concurrence dans l’étude des causes, dans le diagnostic et dans le traitement. Pour une discussion scientifique ouverte, mais compréhensible par tous !
  • Pas de transfert des fardeaux de la crise sur les larges masses et la classe ouvrière !
  • Démission des politiciens et politiciennes irresponsables !
  • Arrêt immédiat de la production industrielle non nécessaire sur le plan social ! Congés pour les travailleurs et des employés avec compensation intégrale du salaire !
  • Désinfection des machines et des outils pendant la production nécessaire, en respectant la distance minimale de 1,5 à 2 mètres !
  • Aide immédiate et soins d’urgence par les l’États pour les enfants et les personnes âgées et toute personne dans le besoin  ! Aide immédiate pour les sans-abri, les réfugiés, les sans-papiers et les personnes en situation précaire  !
  • Mise en place d’installations nationales de stockage d’urgence dans tous les pays – pour stocker des fournitures médicales d’urgence, des produits chimiques contre les feux de brousse, des pompes à eau et d’autres produits nécessaires pour faire face à des pandémies critiques sans précédent et à des catastrophes climatiques naturelles, et les mettre à disposition pour une utilisation immédiate. 
  • Suspension du fardeau de la dette pour les pays opprimés  !

L’ICOR fait appel à ses organisations membres :

  • Envoyez des rapports sur la situation des masses dans vos pays ! Quelles sont les revendications de vos partis ?
  • Faites connaître les protestations dans d’autres parties du monde ! Veuillez propager la page d’accueil de l’ICOR !
  • Racontez votre travail dans l’aide de voisinage, vos discussions sur l’alternative sociale du socialisme !
  • Racontez comment vous pouvez faire connaître vos partis et les renforcer, gagner de nouveaux membres pour l’ICOR et de nouveaux participants pour le Front uni anti-impérialiste !
  • Mobilisez les scientifiques et les experts autour de vous pour rechercher les causes du virus !

Avec les masses populaires du monde entier, l’ICOR prend l’initiative :

  • Luttons contre la répercussion des fardeaux de la crise et la restriction des droits et libertés démocratiques !
  • Coopération internationale en matière d’étude des causes, de diagnostic et de traitement – au lieu du nationalisme, du chauvinisme et du racisme !
  • Luttons pour la santé, le travail, le pain et la paix – le socialisme !

En avant pour la construction de l’ICOR – en avant pour le socialisme !

Signataires (en date du 03.04 2020, d’autres signataires sont possibles) :

  1. PCPCI   Parti Communiste Proletarien de Côte d’Ivoire (Parti Communiste Proletarien de Côte d’Ivoire)
  2. ORC   Organisation Révolutionnaire du Congo, République démocratique du Congo
  3. MMLPL   Moroccan Marxist-Leninist Proletarian Line (Ligne prolétarienne marxiste-léniniste marocaine)
  4. PCT   Parti Comuniste du Togo Togo
  5. PPDS   Parti Patriotique Démocratique Socialiste, Tunisie
  6. MLOA   Marxist-Leninist Organization of Afghanistan (Organisation marxiste-léniniste d’Afghanistan)
  7. CPI (ML) Red Star   Communist Party of India (Marxist-Leninist) Red Star (Parti communiste d’Inde (marxiste-léniniste) Etoile Rouge)
  8. Ranjbaran   Hezb-e Ranjbaran-e Iran (Parti prolétarien de l’Iran)
  9. NCP (Mashal)   Nepal Communist Party (Mashal) (Parti communiste du Népal (Mashal))
  10. PPRF   Patriotic Peoples Republican Front of Nepal (Front républicain du peuple patriotique du Népal)
  11. БКП   Българска Комунистическа Партия (Parti communiste bulgare)
  12. PR-ByH   Partija Rada – ByH (Parti du travail – Bosnie et Herzégovine), Bosnie et Herzégovine
  13. MLPD   Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d’Allemagne)
  14. UCLyon   Unité Communiste Lyon, France
  15. UPML   Union Prolétarienne Marxiste-Léniniste, France
  16. KOL   Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation Communiste de Luxembourg)
  17. RM   Rode Morgen (aube rouge), Pays-Bas
  18. MLGS   Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz (Groupe marxiste-léniniste de Suisse)
  19. TIKB   Türkiye İhtilalci Komünistler Birliği (Union de communistes révolutionnaires de Turquie)
  20. TKP-ML   Türkiye Komünist Partisi – Marksist-Leninist (Parti communiste de Turquie – marxiste-léniniste)
  21. MLKP   Marksist Leninist Komünist Parti Türkiye / Kürdistan (Parti marxiste-léniniste communiste Turquie / Kurdistan)
  22. KSRD   Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija (Conseil de coordination du mouvement ouvrier), Ukraine
  23. MLP   Marksistsko-Leninskaja Platforma (Plate-forme marxiste-léniniste), Russie
  24. PCC-M   Partido Comunista de Colombia – Maoista (Parti communiste de Colombie – maoïste)
  25. PCP (independiente)   Partido Comunista Paraguayo (independiente) (Parti communiste Paraguayen (indépendant))
  26. PC (ML)   Partido Comunista (Marxista Leninista) (Parti communiste (marxiste-léniniste)), République Dominicaine
  27. PS-GdT   Plataforma Socialista – Golpe de Timón (Plate forme Socialiste – Changement de direction), Vénézuela
  28. ROL   Revolutionary Organization of Labor (Organisation révolutionnaire du travail), États Unis
  29. PCR-U   Partido Comunista Revolucionario del Uruguay (Parti révolutionnaire communiste d’Uruguay)
  30. CPA/ML   Communist Party of Australia (Marxist-Leninist) (Parti communiste d’Australie (marxiste-léniniste))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *