Déclaration du KSRD Ukraine sur le 8/9 mai 1945

Le 8 mai n’est pas seulement un jour de victoire sur le fascisme au 20e siècle, c’est aussi un symbole du dépassement de l’infâme infection fasciste et national-socialiste en général. Aujourd’hui, le néofascisme a relevé sa tête dans divers pays et il est d’autant plus important de connaître et de se souvenir du mal qu’il apporte aux travailleurs.

Le fascisme est inséparablement lié au capitalisme, le fascisme est le fruit du capitalisme, son outil dans la lutte contre l’alternative socialiste, pour l’enrichissement maximal et incontrôlé de la classe dominante. Il est particulièrement important de le comprendre aujourd’hui, alors que les capitalistes veulent faire oublier toute signification de la question de classe de la Seconde Guerre mondiale, qui était avant tout, du côté de l’URSS et du prolétariat du monde entier, une guerre contre l’ennemi de classe. Aujourd’hui, le danger de guerre s’accroît partout sur la planète et il est d’autant plus important de se rappeler combien de sang les capitalistes et les impérialistes sont prêts à verser pour leurs propres intérêts égoïstes.

En Asie, les plus grandes puissances impérialistes – la Chine, les États-Unis, l’Inde – arment des forces militaires pour faire respecter leurs intérêts partout où cela est possible. Les tensions s’intensifient dans le Pacifique, en Afghanistan, dans le golfe Persique, la guerre se poursuit au Yémen et en Syrie.

En Afrique, il y a de plus en plus de conflits «  locaux  », qui font en fait partie de la menace militaire globale. Au Soudan et au Nigeria, au Mali et au Congo (Kinshasa), les foyers de conflits armés couvent, qui peuvent à tout moment éclater avec une nouvelle violence.

En Amérique latine, l’impérialisme américain menace de nouvelles agressions contre les «  États voyous  » : ainsi les appels à une invasion militaire du Venezuela peuvent être entendus presque ouvertement. Les seigneurs de la guerre de Washington peuvent envahir tous les pays d’Amérique, même le Canada – ceci est connu par les expériences du XXe siècle et par les plans du Pentagone.

Le danger de guerre a également augmenté pour l’Europe ces dernières années. Une confrontation militaire ouverte se poursuit en Ukraine, où l’impérialisme russe de Poutine tente d’évincer les impérialistes occidentaux. Le militarisme du modèle «  Poutine  » est particulièrement dangereux, car il tente activement de se déguiser en anti-impérialiste et antifasciste – et pendant ce temps, il accumule des forces militaires dans de nombreuses régions du monde pour participer au nouveau partage impérialiste du monde.

Dans divers pays, le 8 mai est célébré de manière différente – par exemple, dans la tradition soviétique, le 9 mai. Chaque nation peut célébrer cette journée à sa manière. Mais l’essence reste la même : à bas le fascisme et le nazisme ! À bas les guerres capitalistes !

C’est donc notre journée de lutte commune, au cours de laquelle les organisations de l’ICOR mènent des actions dans le monde entier comme une vague commune. Organisons des réunions et des discussions – partout où cela est possible sans risque pour la santé. Publions nos appels sur des sites web, sur des documents imprimés et de toute autre manière. Faites savoir à la bourgeoisie  : Aucun virus ne peut empêcher les travailleurs du monde entier de manifester contre les menaces néo-fascistes et militaristes.

À bas le fascisme et le militarisme sous toutes ses formes !

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous  !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *