Commémoration de l’assassinat de Patrice Lumumba.


Déclaration de l’Organisation Révolutionnaire du Congo – ICOR.

Nous retransmettons ce communiqué commémorant l’assassinat de l’illustre dirigeant communiste et anti-impérialiste. Nous devons rappeler, marteler sans cesse la responsabilité de la France dans son assassinat. En tuant Lumumba, la France voulait tuer l’indépendance de l’Afrique. Elle ne fait que retarder l’inéluctable. La flamme de la résistance, la flamme de l’anti-impérialisme, est immortelle. En assassinant Lumumba, la France pensait éliminer un ennemi. Elle l’a rendu immortel.

Soixante années se sont écoulées depuis que  Patrice Emery LUMUMBA a été assassiné, le 17 janvier 1961. Il était l’un des grands leaders du mouvement de Libération en Afrique qui a lutté sans transition contre la colonisation et la néocolonisation, deux formes de domination impérialiste. L’élimination physique de P.E. LUMUMBA fait partie des stratégies des puissances d’argent  dont le but est de dérouter les peuples africains de la voie de l’émancipation totale du joug de l’oppression et de l’exploitation capitalistes. Depuis l’assassinat de LUMUMBA, jusqu’à ce jour, le peuple congolais ne s’est jamais résigné, et ce malgré un tribut très lourd qui dépasse des dizaines de millions de victimes, en terme de vies humaines. À travers les enseignements de Lumumba, le peuple congolais a réalisé qu’il ne mettrait fin au pillage de ses richesses et à l’oppression que s’il s’appuie sur une lutte systématique et organisée. C’est par ce moyen qu’il arrivera à mobiliser sa classe ouvrière, sa jeunesse, ses femmes et ses hommes issus des campagnes et des villes. Il réussira ainsi à se doter d’un ordre social nouveau susceptible de le défendre et de lui procurer une vie digne. C’est pourquoi ICOR appelle aux forces révolutionnaires et progressistes à travers le monde de soutenir le peuple congolais dans sa lutte pour l’émancipation, et surtout de le soutenir dans la construction de parti révolutionnaire capable de pérenniser l’esprit de lutte amorcée par Patrice Emery LUMUMBA. Que vive la solidarité internationale !

Que vive ICOR !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *