Union de Force Démocratique Européenne : Arrêtons Erdoğan, vainquons le fascisme !

De Gezi au Kurdistan, la résistance gagnera, le fascisme sera vaincu  !

Malgré toutes sortes d’oppressions, d’attentats, d’arrestations et de massacres, le gouvernement de Erdoğan, incapable d’étouffer la résistance des peuples de Turquie et du Kurdistan, a de nouveau lancé une vague massive d’attaques. Tout en intensifiant les opérations militaires dans le Sud et l’Ouest du Kurdistan, il mène également des attaques et des arrestations illégales contre des dissidents en Turquie.

L’audience du procès contre la résistance de Gezi Park, en 2013, a eu lieu hier, et les représentants de la lutte pour la démocratie jugés dans cette affaire ont été condamnés à de lourdes peines. Dans le « procès Gezi » de 2013, sont jugées des millions de personnes qui ont exercé leurs droits de protestation démocratiques pour vivre dans un pays d’égalité, libre, démocratique, juste, pacifiques et en harmonie avec la nature. Osman Kavala a été condamné à perpétuité aggravée pour avoir prétendument « cherché à renverser le gouvernement de la République de Turquie ou de l’empêcher partiellement ou complètement d’exercer ses fonctions en utilisant la force et la violence ». tandis que Mücella Maker, Can Atalay, Cigdem Mater, Hakan Altinay, Mine Özerden, Tayfun Kahraman et Yigit Ali Ekmekçi ont été condamnés à 18 ans de prison chacun. Nos amis, qui ont été jugés et qui comparaissaient libres, ont été arrêtés dans la salle d’audience et emmenés en prison.

Alors que ceux qui s’opposent aux politiques inhumaines et anti-nature du gouvernement sont condamnés à de lourdes peines de prison, la vaste offensive militaire et la tentative d’invasion de l’État turc contre le Sud (Irak) et l’ouest du Kurdistan (Syrie) se poursuivent. Dans les mêmes jours, Garo Paylan du HDP, le seul député arménien de l’Assemblée, qui a exprimé le génocide arménien à la Grande Assemblée nationale de la Turquie, est lynché et est la cible de tentative de meurtre, tout comme Hrant Dink.

L’Alliance populaire d’Erdoğan sur le chemin des élections, a entraîné la Turquie dans un bourbier, les peuples de Turquie dans la pauvreté, le chômage, la polarisation et la guerre civile, et considère que l’escalade des tensions, des agressions et des conflits sont les seuls issus possibles. De cette manière, il s’efforce de consolider la masse nationaliste, chauvine et religieuse-sectaire autour de lui. Il essaie de dissimuler le chômage, la pauvreté, la hausse des prix, la cherté de la vie, l’anarchie de la société, l’incompétence politique, l’hostilité à la nature, aux femmes et aux LGBTI+ en attaquant les Kurdes, en crachant la haine envers les Arméniens, en ignorant les Alévis, en arrêtant les patriotes, les socialistes, les démocrates et tous les dissidents.

Nous, en tant que forces démocratiques de la Turquie et du Kurdistan, sommes conscients du jeu joué par le dictateur Erdoğan et l’Alliance populaire  ! Mais malgré toutes les oppressions et les attaques, notre peuple continue de résister et continuera de le faire.

Nous ne lui abandonnerons pas notre pays et notre avenir, ni à lui ni à sa coalition fasciste, nous ne nous rendrons pas  ! Parce que nous sommes les producteurs de ce pays, nous sommes les femmes, nous sommes les jeunes, nous sommes les LGBTI+. Nous sommes les Kurdes, les Alévis, les Arméniens, les Arabes, les Circassiens, les Laz et les Grecs de ce pays que vous ignorez. Nous sommes ceux de ce pays en faveur de l’égalité et de la liberté. En bref, comme nous l’avons toujours dit, nous sommes le peuple.

Ceux qui ont été jugés et condamnés à des peines sévères lors des manifestations de Gezi, résistant dans les montagnes et les villes pour leurs identités, leurs cultures et leurs libertés sont les fleurs de l’honneur et de la résistance des peuples de Turquie.

Nous voulons que les défenseurs de la démocratie et de la liberté en Europe se joignent à nous dans cette lutte honorable des peuples de Turquie et du Kurdistan contre le fascisme. Tout comme ce fut le cas avec l’Allemagne hitlérienne, quand le fascisme s’enracine dans un pays, il veut engloutir le monde entier comme un cancer malin. C’est pourquoi nous disons qu’il est maintenant temps de porter et d’élever le niveau de la lutte internationaliste et d’envoyer ensemble le fascisme en Turquie dans la poubelle de l’histoire.

Vive la lutte internationaliste  !
Tenez-vous coude à coude contre le fascisme, l’occupation et les guerres de partage du monde  !

Union de Force Démocratique Européenne – ADGB

Une réflexion sur “Union de Force Démocratique Européenne : Arrêtons Erdoğan, vainquons le fascisme !

  • 11 mai 2022 à 15 h 24 min
    Permalien

    communiqué de dindon de la farce
    groupuscule inconnu
    discours libéral qui fait abstraction des rapports de force impérialiste
    bref révisionnisme gauchiste anti-communiste au service du mercenariat bourgeois

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.