Solidarité avec le Rojava – Défendez la révolution démocratique en Syrie du Nord-Est

Appel de l’ICOR pour la World Resistance Day [Journée mondiale de résistance] – Journée internationale pour Kobanê

Pour la cinquième fois, l’ICOR appelle à la journée mondiale pour Kobanê, qui est cette année dénommée World Resistance Day. C’est dans ce sens que j’appelle toutes les organisations membres, les Amis de l’ICOR et toutes les personnes pacifiques et les organisations combatives du monde : Faites du 2 novembre 2019 le jour de la résistance mondiale contre l’attaque turque ! Organisez des manifestations, des actions devant les ambassades des impérialistes impliqués, mobilisez et faites le travail de persuasion parmi les masses. 

En 2014, encore au milieu des luttes acharnées contre le Daesh fasciste et de la victoire imminente des combattants de libération unis à Kobanê, il y a eu la première journée  mondiale pour Kobanê. En janvier 2015, la ville a été libérée et puis reconstruite selon les objectifs de la « Fédération démocratique de la Syrie du Nord-Est ». Avec une solidarité internationale impressionnante, dont fait partie le Centre médiacl ICOR, qui a été construit en 9 mois par des brigadistes. Avec l’autonomie démocratique, l’égalité des femmes et des hommes, les principes écologiques pour la protection de la nature, le Rojava représente la perspective d’une société libérée.  

Aujourd’hui, en 2019, Rojava est à nouveau le théâtre d’une résistance efficace et courageuse contre l’invasion de la Turquie, qui viole le droit international et travaille étroitement avec le Daesh et les djihadistes. Depuis le 9 octobre 2019, le régime barbare turc couvre les combattants et la population civile de terreur, d’attentats à la bombe en utilisant aussi des bombes au phosphore interdites. Sous la direction des SDF (Forces démocratiques syriennes), la population arabo-kurde et tous les autres groupes ethniques qui y vivent ont défendu leur territoire, causé des défaites à l’armée turque sur le terrain et obtenu en lien avec la résistance solidaire mondiale un armistice, qui est pourtant constamment brisé. Les accords entre la Russie et la Turquie (accord de Sotchi) et entre la Turquie et les États-Unis signifient la trahison des intérêts du peuple kurde ainsi que des autres groupes ethniques vivant dans la région. Les SDF, en tant que représentantes légitimes de la population vivant dans le nord de la Syrie, n’ont même pas été invitées ou amenées à la table des négociations. Un diktat impérialiste de « paix » a été négocié entre les puissances dominantes. Le marchandage avec Erdogan a largement satisfait ses objectifs de guerre. 

Mazlum Abdi Kobanê, le commandant général des SDF, a clairement indiqué qu’elles se félicitent bien sûr de l’armistice, mais que la majorité des points de l’accord de Sotchi ne sont pas dans l’intérêt de la population et ne sont pas reconnus par les SDF. 

Abdi Kobanê exprime sa gratitude pour la remarquable solidarité internationale : « Mes remerciements à tous ceux qui, dans le monde entier, sont devenus la voix de notre peuple contre l’occupation turque » . Avec l’avertissement : « Les gens sur les places et dans les rues, les amis qui nous soutiennent…. doivent tous être vigilants et continuer leur travail. »

Retrait de toutes les troupes étrangères de la Syrie du Nord-Est – immédiatement !

Non à tout diktat de négociations impérialistes ! 

Solidarité avec la révolution démocratique au Rojava !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *