Mobilisation contre le « Pavillon Noir », une nouvelle manche de la lutte antifasciste Lyonnaise.

Mobilisation contre le « Pavillon Noir », une nouvelle manche de la lutte antifasciste Lyonnaise.

Les organisations fascistes ont pignon sur rue depuis bien longtemps, à Lyon. Leur tentacules s’étendent sans cesse au travers de la ville. Auparavant, ce fut le Bunker Korps Lyon, repaire de néo-nazis, fermé sous la pression, puis d’autres pustules ont fleuri. Les fascistes bénéficient d’une tolérance complice de la part des autorités, de la mairie de Lyon, de la préfecture, de l’Etat.

Ils ont aujourd’hui bâti un réseau important, avec leurs bars, leurs magasins, leurs lieux à eux, réservé à ceux de leur espèce. Ils et elles veulent faire de Lyon leur paradis, en commençant par le quartier ancien, rive droite de la Saône.

L’an passé, les fascistes ont tenté, inspirés par leur modèle italien, d’instrumentaliser la misère des plus démunis pour installer une tête de pont sur la Presqu’île de Lyon. Leur prétendu lieu d’accueil, le « Bastion Social », réservé aux « français de souche » -aux blancs- n’était qu’une couverture pour l’installation d’une base d’opération de l’autre côté de la Saône.

La mobilisation a permis d’exercer une pression importante sur les autorités, forçant celles-ci, qui ne toléraient plus les rassemblements récurrents dans cette zone touristique, à clore ce bubon. Cela n’a pas empêché l’Etat de faire payer chèrement cette victoire, en exerçant une répression particulièrement aigüe sur les mobilisés, en particulier sur nos camarades antifascistes.

Aujourd’hui, un nouveau round se lance pour poursuivre cette lutte, avec comme idée de combattre la nouvelle tentative de construction de place-forte des fascistes : « Le Pavillon Noir. » Sous ce nom se cache la résurrection d’un bar ouvert les années passées par les fascistes et fermé pour cause de non respect des normes de sécurité (sic.) . Aujourd’hui, ils et elles tentent de redonner vie à un de leurs points d’appui.

Nous appelons à combattre cette ouverture.

L’Unité Communiste de Lyon se joint à la signature d’un appel commun lancé par plusieurs organisations et collectifs militants lyonnais. Elle appelle à venir au rassemblement du 13 janvier, organisé à 17 h place de la Comédie, à Lyon.

Soyons unis et solidaires. Les fascistes doivent être chassés partout où ils se trouvent !

Nous joignons ici l’appel commun à ce rassemblement.

Rendez-vous le samedi 13 janvier 17h, place de la Comédie pour le 1er rassemblement contre l’ouverture du Pavillon Noir!

Et il y aura d’autres mobilisations à venir!!

Un blog sera très prochainement en ligne pour permettre à chacun-e de voir qui se cache derrière le Bastion Social.

Signataires de l’appel : CGA, PG, YDG, Jeune Garde, NPA, Ras L’Front, Planning Familial, JC, CNT, Ensemble 69!, FSU, Solidaires Etudiant-e-s, Lesbian and Gay Pride Lyon, Pink Bloc Lyon, Unité Communiste de Lyon…

Toutes et tous ensemble

Fermons le local fasciste « Le pavillon noir »

Le 13 janvier 2018, un nouveau local d’extrême-droite ouvrira sur Lyon.
Le GUD, groupuscule violent proche des milieux néo-nazis, va tenter sous une nouvelle entité « Bastion Social » de ré-ouvrir un local appelé « Le Pavillon Noir ».

Qu’est-ce que le Bastion Social ?

Le Groupe Union Defense (GUD) s’est mis récemment en sommeil pour essayer de fédérer divers groupuscules radicaux sous le mouvement « Bastion Social ».

Ce mouvement est directement inspiré du modèle néo-fasciste italien « Casa Pound » et du mouvement néo-nazi grec « Aube Dorée ».

Leur stratégie est simple : appliquer une politique sociale – nationale et essayer de la diffuser dans la société. C’est ce qu’ils ont tenté de faire en juillet dernier en tentant d’ouvrir un bâtiment soi-disant réservé aux sdf français alors qu’il s’agissait plutôt d’avoir un local en centre-ville pour former des militants.
Un de leur « modèle », la Casapound italienne, est une organisation qui se présente aux élections sur des bases de division ethnique et d’opposition entre classes populaires « de souche » (selon eux) et les autres, avec des résultats électoraux non négligeables.

Il faut donc contester ce modèle et c’est le sens de cette première action du 13/01.

Ne pas laisser ce local ouvrir à Lyon.

A Strasbourg, le « Bastion Social » a ouvert un local début décembre et une mobilisation unitaire s’est mise en place avec une 1ère manifestation le 9 décembre et une prévue le 20 janvier.
Sur Lyon, il est hors de question de laisser un nouveau local ouvrir ! (voir cartographie sur le blog en lien en fin de tract)

Depuis peu, les agressions commises par ces groupuscules se multiplient et laisser le Gud-Bastion Social avoir un local ouvert au public sur Lyon n’est pas une option tolérable : ce lieu leur permettra de rassembler, de former idéologiquement et au combat…

Il y a besoin d’unité entre les classes populaires qui voient leurs droits à l’existence menacés (dans l’emploi, la protection sociale, la santé…) et qui ne devraient pas se tromper de colère. Leurs ennemis ne sont pas « les étrangers » mais « le chômage et la précarité » ainsi que les politiques de droite comme de gauche qui ne cherchent pas des solutions par la voie, notamment, d’une autre répartition plus juste des richesses.

Par solidarité envers les personnes agressées, ciblées de par leur couleurs de peaux, leurs orientations sexuelles, leurs genres ou le simple fait de militer pour une société égalitaire, nous devons nous mobiliser !!

C’est pourquoi, nous appelons à un rassemblement le samedi 13 janvier à 17h place de la Comédie (métro Hôtel de Ville).

Toutes et tous ensemble, fermons le Pavillon Noir !

Le Pavillon Noir est notre 1er objectif mais nous n’oublions les autres locaux existant sur Lyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *