Le peuple du Pérou a parlé ! Démission du président Merino après seulement 5 jours !

Communiqué ICOR

Le 9 novembre 2020, les partis de droite et d’ultra-droite du Parlement péruvien avaient déposé à une large majorité le président non partisan Martin Vizcarra. Ce coup d’État parlementaire illégal a été perpétré par les anciens partis de droite traditionnels et modernes AP, APP, FUERZA POPULAR (Fujimori), APRA, FREPAP. La procédure a été secrètement convenue avec les secteurs «  de gauche  » de l’AF et de l’UPP. 

Immédiatement après, des luttes de masse se sont développées dans tout le pays. Les jeunes, les ouvriers, les mineurs, expérimentés dans le combat, les femmes sont courageusement descendues dans la rue. Même dans les plus petits villages. Ils ne peuvent pas être chassés. Malgré les canons à eau, les balles en caoutchouc et les morts.  Malgré les restrictions imposées par la pandémie de Covid-19. 

L’indignation est énorme face à l’incapacité du gouvernement à protéger les personnes touchées par la pandémie de Corona, au système de santé défaillant et à la misère sociale. L’aide promise par le gouvernement pour faire face aux conséquences de la pandémie de Corona a disparu dans les poches des corrompus. Le Pérou, avec sa population de 31 millions d’habitants seulement, avec 932 000 personnes infectées et plus de 35 000 morts jusqu’en août, avait le taux de mortalité le plus élevé au monde par rapport à la population. 

Moins de cinq jours et le nouveau président Merino a dû partir. En tout cas, personne ne croyait que la déposition de Vizcarra serait le début de la lutte contre la corruption envahissante. Un procès pour corruption est également en cours contre son successeur de 5 jours, ainsi que contre la majorité des parlementaires. Des rangées et des rangées d’anciens présidents et de hauts responsables politiques sont en détention, ont fui en exil ou se sont soustraits à leur responsabilité par le suicide. Dans les protestations des voix s’élèvent pour revendiquer une nouvelle constitution. 

L’organisation de l’ ICOR «  Bloque Democratico Popular  » (Bloc démocratique poopulaire)/Peru a distribué une déclaration politique condamnant le coup d’État le 12 novembre et a appelé à des manifestations. L’appel dit : « Face à la crise économique et financière mondiale, la crise du coronavirus et la crise écologique, le BDP travaille pour une solution qui va à la racine des choses, qui se focalise sur l’élite capitaliste afin de vaincre la faim et la pauvreté, la catastrophe sanitaire, de sauver l’environnement et d’offrir à la jeunesse un avenir avec une perspective socialiste. Le slogan de José Carlos Mariátegui est plus valable que jamais : ‘Un nouveau Pérou dans un nouveau monde. Le peuple uni ne sera jamais vaincu’ ».

Le mouvement de masse au Pérou se trouve côte à côte avec les luttes déterminées et les grèves ouvrières dans de nombreux pays d’Amérique latine : Argentine, Chili, Uruguay, Colombie. 

Renforcer l’ICOR en tant que force fiable et internationalement unie dans ces luttes.

Solidarité avec le mouvement de masse au Pérou !

Libération de toutes les personnes arrêtées lors des récentes manifestations !

Les responsables des trois personnes assassinées lors des protestations et des 18 autres, dont certaines ont été gravement blessées, doivent être traduits en justice  !

L’ICOR soutient la lutte pour la liberté, la démocratie, le socialisme  !

Vive la solidarité internationale  ! Vive l’ICOR  !

Signataires (en date du 04/12 2020, d’autres signataires sont possibles) :

  1. PCPCI   Parti Communiste Proletarien de Côte d’Ivoire
  2. UPC-Manidem   Union des Populations du Cameroun – Manifeste National pour l’Instauration de la Démocratie
  3. CPK   Communist Party of Kenya (Parti communiste de Kenya)
  4. MMLPL   Moroccan Marxist-Leninist Proletarian Line (Ligne prolétarienne marxiste-léniniste marocaine)
  5. CPSA (ML)   Communist Party of South Africa (Marxist-Leninist) (Parti communiste d’Afrique du Sud (marxistes-léninistes))
  6. PCT   Parti Comuniste du Togo
  7. PPDS   Parti Patriotique Démocratique Socialiste, Tunisie
  8. CPB   Communist Party of Bangladesh (Parti communiste du Bangladesh)
  9. SPB   Socialist Party of Bangladesh (Parti socialiste du Bangladesh)
  10. CPI (ML) Red Star   Communist Party of India (Marxist-Leninist) Red Star (Parti communiste d’Inde (marxiste-léniniste) Etoile Rouge)
  11. PPRF   Patriotic Peoples Republican Front of Nepal (Front républicain du peuple patriotique du Népal)
  12. NDMLP   New-Democratic Marxist-Leninist Party (Parti marxiste-léniniste de démocratie nouvelle), Sri Lanka
  13. CPA/ML   Communist Party of Australia (Marxist-Leninist) (Parti communiste d’Australie (marxiste-léniniste))
  14. БКП   Българска Комунистическа Партия (Parti communiste bulgare)
  15. PR-ByH   Partija Rada – ByH (Parti du travail – Bosnie et Herzégovine)
  16. MLPD   Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d’Allemagne)
  17. Symp.PFLP   Sympathisanten der PFLP (Les sympathisants du PFLP), Allemagne
  18. UCLyon   Unité Communiste Lyon, France
  19. UPML   Union Prolétarienne Marxiste-Léniniste, France
  20. BP (NK-T)   Bolşevik Parti (Kuzey Kürdistan-Türkiye) (Parti bolchévique (Kurdistan du Nord / Turquie))
  21. KOL   Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation Communiste de Luxembourg)
  22. RM   Rode Morgen (aube rouge), Pays-Bas
  23. MLGS   Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz (Groupe marxiste-léniniste de Suisse)
  24. TIKB   Türkiye İhtilalci Komünistler Birliği (Union de communistes révolutionnaires de Turquie)
  25. MLKP   Marksist Leninist Komünist Parti Türkiye / Kürdistan (Parti marxiste-léniniste communiste Turquie / Kurdistan)
  26. KSRD   Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija (Conseil de coordination du mouvement ouvrier), Ukraine
  27. PCC-M   Partido Comunista de Colombia – Maoista (Parti communiste de Colombie – maoïste)
  28. NPCH (ML)   Nouveau Parti Communiste Haϊtien (Marxiste-Léniniste)
  29. PCP (independiente)   Partido Comunista Paraguayo (independiente) (Parti communiste Paraguayen (indépendant))
  30. BDP   Bloque Democratico Popular (Bloc démocratique populaire), Pérou
  31. PC (ML)   Partido Comunista (Marxista Leninista) (Parti communiste (marxiste-léniniste)), République Dominicaine
  32. PCR-U   Partido Comunista Revolucionario del Uruguay (Parti révolutionnaire communiste d’Uruguay)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *