Le Liban explose ! – Résolution ICOR.

Le Liban a été un pays de larmes et de luttes ! En octobre 2019 un mouvement s’est formé à Beyrouth contre la politique gouvernementale qui a commencé avec l’insurrection du 17 octobre. Il appela à la construction d’un Liban indépendant et démocratique. Il comporte aussi la majorité des forces qui s’opposent à la politique des États-Unis et de l’Israël sioniste et à celle de presque toutes les autres puissances impérialistes et régionales qui essaient de déstabiliser et dominer le Liban. En font partie également l’Arabie saoudite et l’Iran, ce dernier surtout à travers le Hezbollah. Bien que ce mouvement fût atténué par l’apparition de la pandémie mondiale de Covid-19 les protestations continuèrent jusqu’au janvier 2020. 

Beyrouth a été la cible de bombardements sionistes israéliens et autres depuis des décennies. L’explosion de bombes est devenue la norme plutôt que l’exception à Beyrouth.

Le 4 août il y a eu une énorme explosion dans le port de Beyrouth par laquelle des dizaines de morts et des milliers de blessés et 300 000 personnes sans-abri sont à déplorer. Cela a été attribué aussi à la corruption du gouvernement et l’apathie de la population. Ce dernier aspect, nous le rejetons résolument. 

Malgré un couvre-feu et l’imposition de la loi martiale, il y a eu de nouveau des protestations massives appelant à la démission du gouvernement et à la formation d’un gouvernement démocratique. Les manifestants ont pris le contrôle du ministère des Affaires étrangères et l’ont rebaptisé «  ministère de la révolution  ». Le 10 août, le gouvernement de Hassan Diab, qui avait pris le pouvoir en janvier, a démissionné et le président Michel Aoun lui a demandé de continuer jusqu’à ce qu’un nouveau gouvernement prenne la relève.

Les États-Unis, en tant que principal belliciste impérialiste, et la Chine se sont accusés réciproquement de contrôler cette partie importante de l’Asie occidentale. Après tout, la «  nouvelle route de la soie  » prévue par la Chine est censée passer par le port de Beyrouth. Le soutien chinois au Liban est bien connu, et les États-Unis accusent maintenant la Chine de tendre un «  piège de la dette  ». Ils oublient que le plus grand piège de la dette a été mis en place par le FMI, qui est contrôlé par les États-Unis. D’autre part, les bombardements israélo-sionistes au Liban, avec l’approbation des États-Unis, sont trop brutaux pour être oubliés. L’Israël sioniste ne peut pas être exclu comme auteur possible de l’explosion, même maintenant. Nous appelons le peuple libanais à résister aux tentatives de toutes les puissances étrangères et impérialistes d’accaparer leur combat légitime pour la liberté, la justice sociale et la démocratie, comme, par exemple, la France en tant qu’ancienne puissance coloniale tente de le faire.

Pour le droit du peuple libanais à l’autodétermination  ! Pour un changement révolutionnaire selon la volonté des masses populaires  !

Au moment actuel nous soutenons l’appel du Parti communiste libanais (PCL) qui a appelé le mouvement du 17 octobre à converger de nouveau. Ils demandent à juste titre une politique au sens de la classe ouvrière et des larges masses de la population et veulent construire un Liban véritablement démocratique et progressif. Nous appelons à tous les forces démocratiques au Liban de se rallier et invitons tous les secteurs des ouvriers et d’autres masses travailleuses à s’organiser et lutter dans ce but. L’ICOR soutient ce mouvement dans l’esprit de la Conférence de l’ICOR sur le Moyen Orient de Beyrouth en solidarité et encourage son révolutionnarisation ensemble avec des forces révolutionnaires au Liban pour un Liban démocratique et socialiste.

Renforcez les forces révolutionnaires au Liban et l’ICOR  ! 

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous  !

Ouvriers et peuples opprimés du monde, unissez-vous  !

En avant avec la construction de l’ICOR  !

Signataires (situation 26 août 2020, d’autres sont possibles)  :

  1. ORC – Organisation Révolutionnaire du Congo, République démocratique du Congo
  2. UPC-Manidem – Union des Populations du Cameroun – Manifeste National pour l’Instauration de la Démocratie
  3. CPK – Communist Party of Kenya (Parti communiste de Kenya)
  4. MMLPL – Moroccan Marxist-Leninist Proletarian Line (Ligne prolétarienne marxiste-léniniste marocaine)
  5. CPSA (ML) – Communist Party of South Africa (Marxist-Leninist) (Parti communiste d’Afrique du Sud (marxistes-léninistes))
  6. PPDS – Parti Patriotique Démocratique Socialiste, Tunisie
  7. MLOA – Marxist-Leninist Organization of Afghanistan (Organisation marxiste-léniniste d’Afghanistan)
  8. CPB – Communist Party of Bangladesh (Parti communiste du Bangladesh)
  9. SPB – Socialist Party of Bangladesh (Parti socialiste du Bangladesh)
  10. CPI (ML) Red Star – Communist Party of India (Marxist-Leninist) Red Star (Parti communiste d’Inde (marxiste-léniniste) Etoile Rouge)
  11. PPRF – Patriotic Peoples Republican Front of Nepal (Front républicain du peuple patriotique du Népal)
  12. CPA/ML – Communist Party of Australia (Marxist-Leninist) (Parti communiste d’Australie (marxiste-léniniste))
  13. БКП – Българска Комунистическа Партия (Parti communiste bulgare)
  14. БРП(к) – Българска Работническа Партия (комунисти) (Parti ouvrier de Bulgarie (Communistes))
  15. PR-ByH – Partija Rada – ByH (Parti du travail – Bosnie et Herzégovine)
  16. MLPD – Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d’Allemagne)
  17. Symp.PFLP – Sympathisanten der PFLP (Les sympathisants du PFLP), Allemagne
  18. UnCo – Unité Communiste, France
  19. BP (NK-T) – Bolşevik Parti (Kuzey Kürdistan-Türkiye) (Parti bolchévique (Kurdistan du Nord / Turquie))
  20. KOL – Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation Communiste de Luxembourg)
  21. RM – Rode Morgen (aube rouge), Pays-Bas
  22. MLGS – Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz (Groupe marxiste-léniniste de Suisse)
  23. TIKB – Türkiye İhtilalci Komünistler Birliği (Union de communistes révolutionnaires de Turquie)
  24. MLKP – Marksist Leninist Komünist Parti Türkiye / Kürdistan (Parti marxiste-léniniste communiste Turquie / Kurdistan)
  25. KSRD – Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija (Conseil de coordination du mouvement ouvrier), Ukraine
  26. PCC-M – Partido Comunista de Colombia – Maoista (Parti communiste de Colombie – maoïste)
  27. PCP (independiente) – Partido Comunista Paraguayo (independiente) (Parti communiste Paraguayen (indépendant))
  28. BDP – Bloque Democratico Popular (Bloc démocratique populaire), Pérou
  29. PC (ML) – Partido Comunista (Marxista Leninista) (Parti communiste (marxiste-léniniste)), République Dominicaine
  30. PCR-U – Partido Comunista Revolucionario del Uruguay (Parti révolutionnaire communiste d’Uruguay)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *