Élevons le niveau de la lutte contre l’impérialisme et le fascisme. Appel commun ICOR.

Cet appel a été proposé par le CPA-ML Australien, membre de l’ICOR. Il sort de la grille de lecture centrée sur l’Europe. Nous le retransmettons, les signataires seront rajoutés au fur et à mesure. Nous appelons à le diffuser, mais également à soutenir et rejoindre l’ICOR tout comme l’alliance internationale construite autour de la coordination et de l’ILPS.

Le 6 août est commémoré dans le monde entier comme la journée d’Hiroshima. Ce jour-là, puis le 9 août à Nagasaki, constitue la première utilisation de bombes atomiques. L’utilisation de l’arme nucléaire sur des populations civiles constitue un crime de guerre. Le 15 août 1945 (14 pour les USA), le Japon annonçait sa capitulation. Ce jour a longtemps été célébré dans toute l’Asie comme le jour de la victoire sur le Japon (VJ Day).

La défaite de l’impérialisme japonais, qui faisait partie des puissances de l’Axe, a été, de manière concomitante, le développement de l’impérialisme US-américain et sa volonté d’assurer une hégémonie en Asie. Il a soutenu et appuyé les impérialismes anglais et français, perpétuant les dominations coloniales et néocoloniales dans le but de briser l’expansion des forces révolutionnaires.

75 ans plus tard, les rivalités ne sont pas éteintes. Elles sont aiguillonnées par la crise économique et financière mondiale, ainsi que par la pandémie de Coronavirus. Ces crises et ces tensions se traduisent par la droitisation, voire la fascisation, qui ont lieu dans de nombreux pays.

L’impérialisme US-américain avait survécu relativement indemne à la guerre contre les puissances fascistes. Il s’est affirmé comme le leader des puissances colonialistes, impérialistes et anticommunistes. L’URSS, en tant que puissance socialiste, a été défaite tant à l’intérieur, par la chute de la direction socialiste et par la restauration progressive du capitalisme, qu’à l’extérieur, dans une série de conflits. Aujourd’hui, la Chine est le nouveau challenger. Progressivement, le capitalisme s’y développe et elle mène une politique d’ambition impérialiste.

La rivalité entre les États-Unis et la Chine est particulièrement aiguë dans la région asiatique, car chacune des deux puissances joue un jeu dangereux de pression économique et militaire sur l’autre. Elle s’exprime également en Afrique, en Europe, voire en Amérique Latine. Dans le même temps, la pandémie est utilisée pour saper les droits des hommes et pour amortir la crise économique des capitalistes en imposant des fardeaux économiques plus lourds aux travailleurs.

Dans ces circonstances, il est impératif que nous trouvions des moyens d’élever le niveau de la lutte contre l’impérialisme et le fascisme.

Les rassemblements de la journée d’Hiroshima et autres événements commémoratifs, même avec les restrictions en matière de distanciation sociale, donneront des occasions de participation et de transmission correcte de messages.

Mais nous devons aussi construire une organisation. Cela signifie que nous devons renforcer et élargir nos propres partis et organisations individuels, et que nous devons développer l’adhésion, la portée et l’influence de l’initiative ICOR-ILPS du Front uni international anti-impérialiste et antifasciste.

Soutenez cet appel le 9 août  :

Luttons contre l’impérialisme et mettons fin aux provocations militaires et aux exercices de guerre dans notre région !

Luttons pour la défense des droits et libertés démocratiques et mettons fin aux tendances au fascisme dirigées par l’État !

Construisons le Front uni international anti-impérialiste et antifasciste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *