Depuis la Russie : article de la Plate-Forme Marxiste-Léniniste.

La lutte contre la guerre aujourd’hui est avant tout une lutte contre son propre gouvernement impérialiste.

La Plate-forme marxiste-léniniste de Russie 6 mars 2022


Aux premières heures du matin du 24 février, le régime impérialiste de Poutine a attaqué l’Ukraine ! Les peuples de Russie, d’Ukraine et du Donbass sont les otages d’un conflit d’intérêts entre les deux groupes impérialistes de l’impérialisme traditionnel américain et de l’impérialisme de l’UE d’un côté et du nouvel impérialisme russe de l’autre. Aujourd’hui, les bombes russes tombent sur les villes ukrainiennes, les soldats russes et ukrainiens meurent pour les intérêts des monopoles ou oligarques internationaux, et le monde est au bord d’une catastrophe nucléaire mondiale.

Dans ces circonstances, nous appelons les travailleurs de Russie à protester contre la guerre, à saboter le transfert de troupes et d’équipements militaires, et à dire ainsi leur “Non” ferme. Camarades, expliquez à vos connaissances le caractère criminel de cette guerre ! Ne croyez pas la propagande mensongère selon laquelle seule une “opération spéciale de protection de la population du Donbass” et de dénazification de l Ukraine a lieu. Si le régime réactionnaire de Poutine s était soucié du sort de la population de la région de Donetsk, la reconnaissance des républiques populaires aurait eu lieu dès 2014. Dans toute l’Ukraine, des combats ont actuellement lieu dans des régions où la majorité de la population rejette la perspective d’une soumission au régime dictatorial de Poutine. La propagande russe justifie cette agression par la nécessité de soutenir Donetsk et Louhansk, qui se sont rebellés contre Kiev en 2014.

Mais aujourd’hui, elles ne sont plus du tout les républiques populaires créées il y a huit ans. Les dirigeants et commandants pro-populaires ont été physiquement éliminés ou emprisonnés, tandis que Donetsk et Louhansk se sont transformés en régimes fantoches mendiants totalement dépendants du Kremlin. La justification du régime russe pour protéger la population de Donetsk et de Louhansk n’est pas plus vraie que l’affirmation du régime tsariste selon laquelle la Russie devait entrer dans la Première Guerre mondiale pour protéger la Serbie attaquée, ou que l’affirmation de l’OTAN au début de ce siècle selon laquelle il fallait bombarder la Yougoslavie pour protéger la population albanaise du Kosovo.

Cela ne signifie pas que le pouvoir ukrainien dans le conflit actuel serait le côté à soutenir. Le gouvernement ukrainien actuel n’est qu’une marionnette de l’autre groupe impérialiste – les États-Unis et l’Union européenne. Dans le même temps, les autorités ukrainiennes mènent depuis huit ans une politique de décommunisation, utilisant à cette fin des formations paramilitaires néonazies et pour combattre les rebelles du Donbass.

Mais l’idéologie de Poutine a beau répéter ses propos sur la lutte contre les successeurs des collaborateurs nazis ukrainiens, elle n’est en réalité que le reflet des idées et des pratiques de ses opposants. La source de l'”idéologie conservatrice” de Poutine – et il ne le cache pas – est le collaborateur Ivan Ilyin, un apologiste du fascisme qui a conseillé le régime d’Hitler pendant toute la guerre sur la meilleure façon d’organiser le régime d’occupation en URSS. Et à la veille de l’invasion, Poutine a ouvertement déclaré que son objectif était de décommuniquer et de détruire l’héritage léniniste. En réalité, il n’y a qu’une différence formelle entre les deux groupements impérialistes qui ont plongé les peuples dans un bain de sang. Par conséquent, il est du devoir des vrais révolutionnaires, des marxistes-léninistes, de lutter contre la guerre, chacun dans son pays, contre son gouvernement, de lutter pour transformer la guerre impérialiste en guerre civile.

La guerre à la guerre ! Paix aux peuples ! Notre principal ennemi est au Kremlin !
Vive l’internationalisme prolétarien et la solidarité internationale !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.