Interview du Parti Maoïste de Russie sur la guerre.

Nous avons réalisé une interview de nos camarades du Parti Maoïste de Russie, membres de l’ICOR, lesquels nous parlent de leur situation et de leur point de vue sur la guerre. Nous vous invitons à la lire et à la diffuser. Comme ils le précisent, il est urgent d’apporter de l’aide aux révolutionnaires et aux progressistes d’Ukraine, lesquels sont sont dans situation catastrophique. Vous pouvez retrouver notre campagne ici  :

Bonjour camarades, pourriez vous nous présenter votre organisation ?

Bonjour, chers camarades de France !

Le Parti maoïste russe (PMR) est un parti maoïste russe, membre d’ICOR. “Nous sommes des marxistes-léninistes. Nous sommes avant tout des adeptes de l’expérience chinoise du communisme, qui a atteint son apogée lors de la révolution culturelle sous Mao Zedong et le Quartet de Shanghai1. Nous n’aimons pas l’Union soviétique de Khrouchtchev-Brezhnev et la Chine moderne, orientée vers le marché. Nous sommes indifférents à “l’arrêt de l’extinction2“, à la “spiritualité” et à “l’ordre” et autres fictions fascistes. Nous voulons l’établissement du pouvoir des travailleurs et des travailleuses, l’égalité réelle des femmes et des hommes, la libération des peuples opprimés.” (issu de notre auto-description en Russie.)

Pour vous, comment sommes nous arrivés à cette situation de conflit international ?

Nous sommes arrivés à la situation actuelle de conflit international en raison de la lutte pour la redistribution des marchés – la lutte pour le transport et le commerce du gaz ; la lutte pour le charbon, les métaux ferreux, le sel gemme et d’autres ressources dans le Donbass et en Ukraine dans son ensemble. Les impérialistes russes ont tenté de faire pression sur l’Europe pour qu’elle devienne encore plus dépendante des fournitures de gaz en provenance de Russie. Globalement, la lutte se déroule entre les impérialistes d’Europe, d’Amérique, de Russie et de Chine. Les impérialistes russes et américano-européens ont décidé d’aller jusqu’au bout, en faisant pression les uns sur les autres et surtout sur les petits pays de la manière la plus prédatrice qui soit. Cette situation a été exacerbée par la crise mondiale. En conséquence, la Russie a attaqué l’Ukraine. Les pays occidentaux ont riposté en faisant pression sur la Russie. La Russie menace d’une guerre nucléaire.

Quel est l’état d’esprit général de la population en Russie face à la guerre ?

L’humeur en Russie au sujet de la guerre est très différente. Malheureusement, les partisans de la paix sont en minorité en ce moment.

Avez vous des liens avec l’Ukraine et les Ukrainiens ? Avez vous pu échanger sur la situation ?

Nous avons des liens avec l’Ukraine. Nous avons pu discuter de la situation avec les communistes ukrainiens. Ils sont pour la paix, mais ils sont prêts à défendre l’indépendance de leur pays. Ils considèrent que c’est la tâche principale aujourd’hui. Nous sommes d’accord avec eux.

Nous sommes surpris, ici, de voir le peu d’effet que semble avoir les sanctions sur le gouvernement Russe, est-ce une impression où est-ce que la Russie envisage de se détourner de ses liens avec l’Europe pour s’axer vers d’autres partenariats comme la Chine ?

Les sanctions, jusqu’à récemment, étaient pour la plupart très ciblées. Ils ont eu peu d’effet sur la bureaucratie russe, la grande bourgeoisie et les travailleurs russes. Les nouvelles sanctions sont beaucoup plus fortes. Ils ont affecté la vie des dirigeants et des grands capitalistes, ainsi que celle des travailleurs et de la petite bourgeoisie. Et elles seront ressenties plus fortement au fil du temps. La Russie tentera probablement de renoncer à ses liens avec l’Europe et les États-Unis et optera pour des contacts plus étroits avec la Chine et ses autres alliés – les nouveaux impérialistes. Il n’est pas encore évident de savoir jusqu’à quel point ces contacts pourraient être étroits, car les alliés de la Russie ont commencé à se comporter de manière plutôt froide à son égard et ils ont leurs propres ambitions impérialistes. Nous ne devons pas oublier que la Russie elle-même est une grande puissance impérialiste. Elle possède des néo-colonies et une grande richesse (même si son économie a été plutôt faible ces dernières années). Nous devons nous attendre à ce que l’exploitation de la classe ouvrière russe et des pays dépendants de la Russie devienne plus dure.

En occident, dans un autre camp impérialiste, que pouvons nous faire concrètement pour aider et appuyer le travail de votre organisation ?

Pour nous aider, faites connaître notre existence. Information selon laquelle les maoïstes en Russie existent et luttent contre l’agression impérialiste. Contactez-nous plus souvent. Tous les communistes révolutionnaires du monde doivent s’unir aujourd’hui encore plus étroitement. Faites également savoir à l’Occident que tous les Russes ne veulent pas d’une guerre impérialiste, que beaucoup sont mécontents du régime de Poutine et se battent pour la liberté, la démocratie et certains pour un véritable socialisme.

Il est bien plus judicieux de soutenir l’Ukraine et les Ukrainiens maintenant. Exigez de vos gouvernements qu’ils ne soient pas asservis par les “aides”, qu’elles soient gratuites ou quasi gratuites. Exiger qu’ils remettent leurs dettes étrangères. Exiger que personne ne soit autorisé à entrer sur son territoire. Luttez pour empêcher vos gouvernements de déclencher la troisième guerre mondiale.

Avez-vous un message à transmettre aux communistes présents en France ?

Nous souhaitons aux camarades français un grand succès. Parlez-nous de votre travail et de la situation et des sentiments dans votre pays !

1La bande des quatre, un groupe de la gauche du Parti Communiste Chinois, qui, à la mort de Mao, a tenté de poursuivre sa ligne.

2Notre camarade de Russie nous écrit : Ici, nous parlons exclusivement de la situation russe. Le gouvernement et le public russes sont très préoccupés par le déclin rapide de la population indigène. En fait, la population de la Russie depuis 1991 a diminué, selon diverses estimations, de 9 à 15 millions de personnes. Pour le moment, ce déclin démographique ne semble pas si catastrophique en raison de l’afflux de migrants en Russie en provenance des anciennes républiques soviétiques (principalement des pays d’Asie centrale), mais le problème est toujours palpable, d’autant plus que les statistiques officielles russes dans ce , et bien d’autres questions, pas crédibles.

2 réflexions sur “Interview du Parti Maoïste de Russie sur la guerre.

  • 7 mars 2022 à 4 h 42 min
    Permalien

    “2 Nous n’avons pas trouvé la référence à ce qui est évoqué ici”

    Ici, nous parlons exclusivement de la situation russe. Le gouvernement et le public russes sont très préoccupés par le déclin rapide de la population indigène. En fait, la population de la Russie depuis 1991 a diminué, selon diverses estimations, de 9 à 15 millions de personnes. Pour le moment, ce déclin démographique ne semble pas si catastrophique en raison de l’afflux de migrants en Russie en provenance des anciennes républiques soviétiques (principalement des pays d’Asie centrale), mais le problème est toujours palpable, d’autant plus que les statistiques officielles russes dans ce , et bien d’autres questions, pas crédibles.

    Répondre
    • 7 mars 2022 à 11 h 48 min
      Permalien

      Bonjour camarades,
      merci pour cette précision, nous allons l’intégrer dans notre document.
      Bonne lutte à vous et merci encore !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.