L’ICOR arbore le drapeau de Lénine – pour le droit à l’autodétermination des nations !

Communiqué de l’ICOR sur la question de la guerre en Ukraine. Un séminaire a eu lieu dans lequel il a été possible d’échanger entre membres de l’ICOR et de l’ILPS, nous en ferons bientôt un compte rendu.

Sur la base de sa résolution ” Résistance active contre la guerre psychologique, la préparation de la guerre impérialiste et les menaces dans le conflit Ukraine-Russie ” du 14 février 2022, l’ICOR condamne fermement l’invasion russe de l’Ukraine. Celle-ci ne foule pas seulement aux pieds le droit international même bourgeois. En particulier, le principe socialiste du droit à l’autodétermination des nations est attaqué et diffamé. Ainsi, une guerre locale a été lancée et un danger aigu de guerre de dimension éventuellement mondiale a été créé, le danger d’un affrontement militaire ouvert entre le principal belligérant général, les États-Unis et l’OTAN, et la Russie impérialiste, qui est l’auteur de l’agression actuelle contre l’Ukraine.

L’impérialisme signifie la guerre – cette loi est manifestement évidente. Une guerre concrète peut être empêchée par la résistance active des masses. Mais fondamentalement, le danger d’une guerre impérialiste ne peut être éliminé que par le dépassement du système impérialiste mondial par la révolution et la construction du socialisme. L’ICOR s’engage à faire tout ce qui est en son pouvoir pour mettre fin à cette guerre concrète et empêcher son expansion ainsi que pour éliminer une fois pour toutes le danger de guerre impérialiste.

Dans son discours du 21 février, Vladimir Poutine justifie agressivement sa revendication de l’Ukraine en invoquant de prétendues erreurs fondamentales commises par Lénine et Staline dans leur politique de nationalité. Il affirme que l’Ukraine moderne a été créée par “la Russie bolchévique et communiste“. Il qualifie de “folles” les idées de Lénine sur ce qui s’apparente à un arrangement d’État confédéral et un slogan sur le droit des nations à l’autodétermination, jusqu’à la sécession, [qui] ont été posés dans le fondement de l’État soviétique. Et il poursuit : “Et aujourd’hui, la ‘progéniture reconnaissante’ a renversé les monuments à Lénine en Ukraine. Ils appellent cela la décommunisation. Vous voulez la décommunisation ? … Très bien, cela nous convient parfaitement. Mais pourquoi s’arrêter à mi-chemin ? Nous sommes prêts à montrer ce qu’une véritable décommunisation signifierait pour l’Ukraine.

En réalité, l’Union soviétique socialiste a été “décommunisée” par la destruction du socialisme avec le signal donné par le vingtième congrès du PCUS en 1956, à la suite duquel le capitalisme en Union soviétique a été restauré.

L’invasion militaire de toute l’Ukraine après la reconnaissance de la “République populaire de Lougansk” et de la “République populaire de Donetsk” est donc totalement justifiée par l’anticommunisme. Comme c’est très révélateur que des forces proto-fascistes et fascistes comme l’ancien président américain Trump l’applaudissent bruyamment. Cela donne également tort aux forces révisionnistes qui considèrent que Poutine est progressiste ou même “objectivement anti-impérialiste “1 ou qui le soutiennent directement en Russie.

Poutine diffame la politique de nationalité tournée vers l’avenir de l’Union soviétique socialiste et de son fondateur V.I. Lénine. En effet, dans une confrontation explicite avec le chauvinisme grand-russe – également dans les rangs du PCR – Lénine a déclaré :

Le Comité Central du Parti Communiste de Russie (bolchévique) … poursuit avec persistance le principe de l’autodétermination des nations et juge essentiel d’affirmer une fois de plus que le PCR(b) soutient avec constance l’opinion selon laquelle l’indépendance de la République socialiste soviétique d’Ukraine doit être reconnue.” (Lénine, Œuvres complètes, vol. 30, p. 163)

Avec une hypocrisie et une démagogie difficilement surpassables, l’OTAN, avec les États-Unis à sa tête, agit maintenant comme si elle défendait, voire incarnait, le droit des nations à l’autodétermination et les droits de l’homme. L’occupation de Chypre, la guerre en ex-Yougoslavie, au Kosovo, en Afghanistan, en Irak par l’OTAN et les USA, sa mise à feu par l’expansion orientale de l’OTAN et dans de nombreux autres endroits du monde, parlent le vrai langage de cette politique impérialiste et montrent sans équivoque la vérité. Avec le soutien de l’OTAN, de l’UE et des États-Unis, le gouvernement réactionnaire de Volodymyr Selenskyj a arrêté des dirigeants de l’opposition, réprimé les grèves des mineurs et muselé les chaînes de télévision critiques. Les pays de l’OTAN annoncent une refonte agressive de toute leur politique pour se préparer à des conflits militaires ouverts.

Les charges de la crise et de la guerre doivent être payées par les travailleurs et les larges masses du monde. Sur le plan économique, cela se traduira par d’immenses augmentations de prix qui feront grimper l’inflation déjà élevée ; sur le plan écologique, par l’utilisation accrue du gaz de fracturation américain et le report de l’élimination progressive du charbon ; sur le plan politique, par une réaction accrue, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Tout cela doit être combattu par une résistance active dans le monde entier :

Non à toute politique impérialiste !

Intensifier la lutte anti-impérialiste contre le danger de guerre mondiale – Renforcer le front uni anti-impérialiste et antifasciste !

Pour le droit à l’autodétermination des nations !

ICOR porte le drapeau de Lénine de l’internationalisme prolétarien et du droit à l’autodétermination des nations !

Vive l’amitié entre les peuples ukrainien et russe !

Luttez dans le monde entier pour la démocratie, la paix, la liberté, le socialisme !

Signataires (au 04 mars 2022, d’autres signataires possibles) :

1. PCPCI Parti Communiste Prolétarien de Côte d’Ivoire (Proletarian Communist Party of Ivory Coast)

2. MMLPL Ligne prolétarienne marxiste-léniniste marocaine

3. CPSA (ML) Parti communiste d’Afrique du Sud (marxiste-léniniste)

4. PCT Parti Comuniste du Togo (Communist Party of Togo)

5. PPDS Parti Patriotique Démocratique Socialiste (Tunisie)

6. MLOA Organisation marxiste-léniniste d’Afghanistan.

7. CPB Parti communiste du Bangladesh

8. SPB Parti socialiste du Bangladesh

9. CPI (ML) Red Star Parti communiste indien (marxiste-léniniste) Red Star

10. PPRF Front républicain patriotique populaire du Népal

11. CPA/ML Parti communiste d’Australie (marxiste-léniniste)

12. PR-ByH Partija Rada – ByH (Parti du travail – Bosnie-Herzégovine)

13. MLPD Marxistisch-Leninistische Partei Deutschlands (Parti marxiste-léniniste d’Allemagne)

14. UC Unité Communiste (Communist United ), France

15. UPML Union Prolétarienne Marxiste-Léniniste, France 16.

16. KOL Kommunistische Organisation Luxemburg (Organisation Communiste Luxembourgeoise), France 17.

17. RM Rode Morgen (Aube rouge), Pays-Bas

18. UMLP União Marxista-Leninista Portuguesa (Union marxiste-léniniste portugaise)

19. MLP Marksistsko-Leninskaja Platforma (Plate-forme marxiste-léniniste), Russie

20. MLGS Marxistisch-Leninistische Gruppe Schweiz (Groupe marxiste-léniniste de Suisse)

21. MLKP Marksist Leninist Komünist Parti Türkiye / Kürdistan (Parti communiste marxiste-léniniste Turquie / Kurdistan)

22. KSRD Koordinazionnyj Sowjet Rabotschewo Dvizhenija (Conseil de coordination du mouvement de la classe ouvrière), Ukraine

23. UoC Union of Cypriots, Chypre

24. PCC-M Partido Comunista de Colombia – Maoista (Parti communiste de Colombie – Maoïste)

25. PCP (independiente) Partido Comunista Paraguayo (independiente) (Parti communiste paraguayen (indépendant))

26. BDP Bloque Democratico Popular (Bloc démocratique populaire), Pérou

27. PML del Perú Partido Marxista Leninista del Perú (Parti marxiste-léniniste du Pérou)

28. PC (ML) Partido Comunista (Marxista Leninista) (Parti communiste (marxiste-léniniste)), République dominicaine.

29. PCR-U Partido Comunista Revolucionario del Uruguay (Parti communiste révolutionnaire d’Uruguay)

1Selon le Parti Communiste d’Allemagne (DKP)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.