Nouvelle brochure : De la dictature intégrale sur la bourgeoisie – Tchang Tchouen-Kiao – 1975

 

Existe t-il un sujet plus nécessaire à aborder que celui de la dictature du prolétariat ?

Ce concept forme une ligne de démarcation fondamentale entre le communiste et le réformisme, entre le léninisme et le révisionnisme. La dictature démocratique du peuple, la dictature sur la bourgeoisie et la démocratie populaire, sont tout autant de sujets tabous.

La bourgeoisie a lutté de toutes ses forces contre l’idéologie communiste. Par mille manœuvres, elle a tenté de vider chaque concept de son contenu. Elle a attaqué la dictature du prolétariat, non pas frontalement, mais par la manœuvre sournoise, par la négation de la dictature qu’elle-même impose.

Le maintien, voir la résurgence, des idées réformistes est le fruit de ce travail de sape.

La révolution et la dictature du prolétariat ont été abandonnés par la quasi intégralité des organisations politiques.

Pourtant elle demeure, non par choix, non par goût, mais par nécessité, une étape incontournable dans la construction du socialisme.

En 1975, lorsque Tchang Tchouen-Kiao écrit cette brochure, bien des troubles ont eu lieu.

La victoire des révisionnistes en URSS, après 1956.

Les tentatives de restauration du capitalisme, par Liu Shaoqui, par la clique de Lin Piao, la Révolution Culturelle…

Elle est une fenêtre sur la nécessité de la lutte des classe jusqu’au bout, y compris sous le socialisme, contre les renégats et les agents des intérêts de la bourgeoisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *