Liste Gilet Jaune aux européennes : une arnaque !

Liste Gilet Jaune aux européennes : une arnaque !

Dernièrement, plusieurs listes estampillées « Gilets Jaunes » se sont constituées pour participer aux élections européennes. Elles se sont agglomérées autour de personnalités issues du mouvement des Gilets Jaunes, comme Ingrid Levavasseur. L’Unité Communiste de Lyon considère que cette constitution est négative et contribue à poignarder le mouvement des Gilets Jaunes dans le dos, en usurpant son nom.

Ces listes sont le résultat de la corruption par les exploiteurs !

La corruption prend différentes formes, et nos ennemis, les exploiteurs, sont toujours prêts à l’utiliser. Les agents du gouvernement et de la grande bourgeoisie ont fait miroiter à ceux qui animent les listes une belle carrière. Nul doute qu’il leur a été certifié qu’ils auraient tout à y gagner, peut-être même en mettant en avant l’intérêt du mouvement. Nous ne faisons pas de procès d’intention, peut-être sont ils, peut-être sont elles, de bonne foi.

Mais la bonne foi ne suffit pas face à la fourberie ! Ceux qui sont tombés dans ce piège ont été tués par les « balles sucrées » de la bourgeoisie ! Ces balles sont enrobées de miel, semblent douces, mais tuent tout autant que les vraies. Elles tuent la combativité, elles tuent l’unité, elles tuent l’espoir, pour l’enfermer dans les urnes.

Griveaux, le porte-parole du gouvernement, considère que la liste des Gilets Jaunes est un processus intéressant. Et pour cause !

Quoi de mieux que d’enfermer la contestation contre l’exploitation et contre le régime dans des cadres étroits, étriqués, de la campagne électorale ? Quoi de mieux que de liquider les manifestations, les assemblées populaires, la colère, pour la claquemurer ?

La constitution de cette liste à de quoi faire bondir de joie Macron et ses sbires. Elle signerait la fin de ce qui fait la force centrale de ce mouvement : son opposition extra-parlementaire non seulement à la politique du gouvernement, mais à tout le système pseudo-démocratique. Il leur est insupportable que des assemblées générales se tiennent, que les Gilets Jaunes fassent de la vraie politique, une politique du débat démocratique et de la prise de décision commune, en toute transparence, dans l’intérêt le plus large !

Cette opposition extra-parlementaire les effraie au plus haut point ! Elle se montre incorruptible, résiste aux intimidations comme aux fausses promesses.

La naissance de listes aux européennes serait le signal du retour dans les cadres étroits de la prétendue démocratie, dans ses espaces cloisonnés, dans ses débats stériles et dans son crétinisme parlementaire. Il s’agirait d’une victoire stratégique pour la bourgeoisie.Elle est prête à fournir toute l’aide et toute l’assistance logistique pour que ces pièges grandissent. Pour semer la division, la corruption, elle est prête à couvrir de cadeaux ceux qu’elle espère faire travailler pour elle.

Certains disent : ne luttez que dans les entreprises ! D’autres disent : votez ! Mais nous pouvons faire plus, nous devons faire plus ! Nous revendiquons le fait que, hors des salons, des fauteuils, hors de Matignon, de l’Elysée, chacun, dans nos villes, sur nos rond-points, nous sommes une fraction du pouvoir réel ! Nous sommes légitimes, nous sommes la vraie démocratie.

La vraie démocratie, celle de la lutte contre les exploiteurs, celle du combat contre l’oppression.

Certains affirment que cette liste divise l’opposition à Macron aux européennes. Qu’elle lui accordera la victoire. Ceux-là tombent dans le piège de croire que ces élections peuvent apporter un changement quelconque, autrement que de fournir des fauteuils confortables à des politiciens et des politiciennes qui ne font que trahir les intérêts des exploités ? Ces élections n’ont aucun intérêt.

Dénonçons-les !

Moins nous serons à jouer le jeu pourri des exploiteurs, moins leur légitimité sera grande. Pas un seul bulletin dans l’urne doit être notre mot d’ordre ! Si nous votons, nous cautionnons un jeu dans lequel nous savons que nous serons perdants.

Si les listes Gilets Jaunes font 10%, demain, le gouvernement pourra dire « vous ne faites que 10%, vous ne valez que ça ! ».Or, nous sommes ceux qui produisons les richesses, qui sommes la force motrice de la société, la forme créatrice de tout ce qui sort des usines, de toutes les marchandises. Nous laissera t-on être enfermé dans une minorité ? Ou allons-nous faire voler en éclat ces cadres pourris, qui ne représentent plus que les barreaux d’une prison, pour nous lancer à l’assaut du monde ?

Aujourd’hui, nous écrivons une page d’histoire.

Le combat que nous menons est juste et légitime !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *