Pollution à Lyon: les intérêts privés responsables !

pollution ()

(Source de l'image: Lyon Capitale)

"Le préfet a demandé à Gérard Collomb de prendre des mesures afin que les TCL soient gratuits vendredi. Pour l'heure, aucune suite positive n'a été donnée à cette demande du côté de la Métropole." (Source le Progrès)

En plein pic de pollution, la mairie et Lyon Métropole, ainsi que les acteurs qui bénéficient de la "délégation de service public" -manière discrète de privatiser- préfèrent ne pas renoncer à leurs bénéfices, surtout avec la manne considérable du 8 décembre. Qu'importe la santé, tant que les actionnaires des TCL conservent leur argent. Aucun étonnement à avoir, de la part d'un soutien fervent d'Emmanuel Macron.

Pour autant, les charognards ne rechignent pas à se servir de ce pic de pollution pour attaquer la lutte des travailleurs "Problème, la CGT appelle depuis quelques jours les employés de TCL à faire grève ce jour-là. Une prise de position qui exaspère Pascal Blache, le maire du 6e arrondissement. [Participant, par ailleurs, à la mascarade fascisante et pseudo-putschiste de "jour de colère"] Selon lui, les grévistes ont leur part de responsabilité dans ce pic de pollution rencontré actuellement. Les faibles températures limitent, pour le moment, l’utilisation des cyclos et autres modes doux." (Source Lyon People)

Opportunisme de bas étage qui cherche à faire endosser la responsabilité du pic aux travailleurs et travailleuse des TCL. Et qui exige que la CGT "prenne ses responsabilités." Même discours que pendant l'Euro de Football, argument cassant la mobilisation contre la loi El-Khomri.

Si quelqu'un doit prendre ses responsabilités, c'est la direction des TCL, qui doit cesser de faire obstacle aux revendications des travailleurs et des travailleuses des TCL. C'est à eux d'assumer l'intégralité de la responsabilité de la situation. A travers elle, ce sont les actionnaires qui sont la chape de plomb qui bloque toute résolution positive de cette situation.

Les bourgeois, les bourgeoises et leurs intérêts de classe ne sont que des freins au développement d'une société capable de prendre en compte l'environnement. Tant que ce sont ces intérêts qui la dirige, la Loi du profit régnera.

 

Organisons nous pour les chasser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *