Soutien aux révolutionnaires et aux progressistes de l’État Turc !

 

4 novembre 2016 : La police aux ordres de l’État turc a pris possession des habitations des coprésidents du HDP, Selahattin Demirtaş et Figen Yüksekdağ, qui ont été arrêtés, incarcérés et entendus par un juge dans la journée même. Au même moment, les neuf députés Sırrı Süreyya Önder, Leyla Birlik, Ferhat Encü, Ziya Pir, Nursel Aydoğan, İdris Baluken, Gülser Yıldırım, Abdullah Zeydan et Selma Irmak, ont été arrêtés et incarcérés pour des liens présumés avec la Parti des Travailleurs du Kurdistan, le PKK. Plus tard dans la même journée, les députés Idris Baluken, Leyla Birlik et Nursel Aydoğan ont été incarcérés pour avoir manifester en soutien à leur camarades. En tout, 15 députés ont été arrêtés.

Cette attaque n’est nullement le fruit du hasard, elle est une menée réactionnaire et fasciste contre l’organisation politique HDP, qui porte la voix des progressistes et des nations opprimées dans cette prison des peuples qu’est la Turquie.

Le gouvernement turc, dominé par le parti AKP, poursuit une politique de chasse aux organisations progressistes et révolutionnaires au sein de l’État Turc. Tirant parti de la tentative de coup d’État, en juillet, orchestrée par une clique de réactionnaires au sein de l’armée, la Turquie a instauré un état d’urgence qui délie les mains de la police et de la justice. Dès lors, tout est permis, et les arrestations se sont succedées.

Déjà en Août une purge à frappé le corps des fonctionnaires, avec 5000 limogeages. 146 mandats d’arrestation ont été édictés contre des universitaires accusés d’être défavorables au président.

Dernièrement, le président Erdoğan a déclaré vouloir remettre en place la peine de mort, abolie en 2004. Geste significatif: Erdoğan ne veut pas seulement museler ses opposants, il veut les exterminer, et les communistes Turcs et Kurdes sont dans le viseur de l’apprenti-fasciste.

Il ne faut pas oublier que l’État turc mène en parallèle une sale guerre au Kurdistan Nord Bakur, par ailleurs fief du HDP. Les opérations militaires, les bombardements, le siège des villes se poursuit et s’intensifie. Soutenant des réactionnaires en Syrie, et trouvant des visées communes avec Daech, AKP veut écraser la résistance Kurde entre le marteau et l’enclume.

Erdoğan veut réaliser ses ambitions fascisantes et écraser les résistants et les révolutionnaires.

Il échouera.

Malgré la complicité de nombreux impérialistes, malgré celle de la France notamment, grande souteneuse de criminels, malgré tout l’appui de ses alliés, Erdoğan échouera !

Il échouera comme tout ceux qui veulent écraser les peuples sous leur domination, sous l’oppression.

Le 1er novembre, nous avons fêté le second anniversaire de la victoire de Kobanê, victoire contre Daech par les forces de la résistance Kurde, leurs alliés Turcs progressites et internationaux. Cette victoire est plus que militaire, elle est le symbole vivant que les armées populaires, que la résistance populaire est invincible !

 

L’Unité Communiste – Lyon apporte tout son soutien à la lutte pour l’indépendance du Kurdistan et pour le maintient des libertés démocratiques en Turquie.

LIBERATION IMMEDIATE DES PRISONNIERS  

Les Erdoğan vont et viennent, mais la force du peuple est éternelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *