Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

L’Unité Communiste de Lyon est une organisation fondée le 18 février 2016. Elle est une organisation se revendiquant du communisme et de la lutte révolutionnaire pour permettre de le mettre en œuvre. 

L’Unité Communiste de Lyon est une organisation qui s’est construite autour d’un certains nombre de constats, notamment un constat fondamental, celui du vide que connaît notre Etat à l’heure actuel. Un vide laissé par l’absence de Parti Communiste conçu pour la révolution.

L’Unité Communiste de Lyon est une organisation locale, mais qui s’inscrit dans la perspective de la construction de ce Parti Communiste à l’échelle de la France et de ses régions dominées, et, plus largement, dans une idée de bâtir une Internationale permettant de rassembler, d’unifier et de coordonner les différentes organisations communistes à l’échelle mondiale.

L’Unité Communiste de Lyon est à l’initiative de deux projets importants et qui appellent à une participation large :

-Le Centre de Recherche Marxiste, dans lequel le Centre de Documentation Révolutionnaire, ayant volonté à compiler les archives de la lutte, est un point central.

-Planète Rouge : média populaire et démocratique, est un média ayant pour but de retransmettre les informations liée à la lutte, à proposer des articles, des analyses, des contributions sous forme individuelle, dans le but d’informer et de stimuler le débat politique et idéologique.

L’Unité Communiste de Lyon s’inscrit dans un héritage multiple. Celui, tout d’abord, de la lutte des classes et des expériences de lutte, notamment celles de la classe ouvrière, mais également du prolétariat de manière générale.

Elle s’inscrit dans un héritage des expériences révolutionnaires et de constitutions d’Etats prolétariens, à l’exemple de la Commune de Paris de 1871, qui fut une pierre fondamentale. Mais également dans celles menées par les peuples constituant l’Empire Russe en 1917, tout comme de la résistance révolutionnaire durant la Seconde Guerre mondiale, de la Guerre Révolutionnaire Chinoise tout comme des luttes de libération nationales contre l’impérialisme et le colonialisme.

L’Unité Communiste de Lyon s’inscrit également dans une volonté d’analyser et de comprendre les expériences de construction du socialisme que furent l’URSS, la Chine, l’Albanie… Ces expériences ont produit une somme de matériel immense qui doivent être analysés, étudiés, compris et intégrés pour leurs aspects positifs.

Ces héritages ne sont pas, pour l’Unité, un folklore qui doit peupler uniquement l’iconographie. Ils sont des sources immenses de savoir et d’expérimentations qui donnent son caractère vivant et actuel au Marxisme.

L’Unité Communiste de Lyon s’inclut dans une bataille idéologique à grande échelle, ayant pour but de former une synthèse scientifique de ces connaissances, et de pouvoir les utiliser dans les batailles de l’heure actuelle tout comme celles qui se dérouleront à l’avenir. Dans ce cadre, elle s’inclut dans la volonté de mener un débat positif, sans sectarisme, sans dogmatisme, sans fétichisme avec les organisations se revendiquant de la révolution prolétarienne et de la dictature du prolétariat.

Celle-ci, à nos yeux, est la ligne de démarcation essentielle, car elle forme le point central des questions idéologiques. Elle est conditionnées par un ensemble de préalables idéologiques et théoriques, mais conditionne également d’autres aspects essentiels : la stratégie générale, la forme de l’organisation, le style de travail, la recherche de l’efficacité…

Nous voulons lutter contre l’esprit de cercle et de secte. Nous déplorons que certains s’arc-boutent autour d’un fragment de compréhension de la réalité, autour d’une vérité proclamée, mais scientifiquement indémontrable. Nous déplorons la tendance à se prétendre le centre de la Révolution et aux tendances à vouloir constituer des chefferies.

Nous voulons la création d’un véritable Parti Communiste qui serait à même de mener la lutte contre le pouvoir de la bourgeoisie et organiser la révolution. Pour nous, ce Parti n’existe pas encore, et nous ne prétendons pas être le centre de gravité autour duquel il s’organisera. Dans ce cadre, nous sommes largement ouvert à un processus d’unification ayant pour but la fondation de celui-ci.

L’Unité Communiste de Lyon considère que dans la situation internationale actuelle, l’impérialisme français est l’ennemi principal à abattre, et que ses implications dans les aventures militaires et les liens néocoloniaux doivent être dénoncés et combattus.

L’Unité Communiste de Lyon se revendique du fonctionnement par le centralisme démocratique. C’est à dire par une prise de décision en assemblée plénière et en congrès, avec une application stricte et unanime des décisions une fois celles-ci prises. Elle est une organisation unitaire, dans laquelle le débat est fait de manière franche et ouverte, et où les prises de décisions sont appliquées à la lettre. Il n’y a pas de place en son sein pour le fractionnisme.

L’Unité Communiste de Lyon rejette le sectarisme d’organisation, et, sur une base honnête et saine, est disposée à travailler de concert avec d’autres forces progressistes ou révolutionnaires sur de nombreuses luttes, mais également sur des événements culturels militants, des débats ou des conférences.

Si pour nous la lutte contre le capitalisme et l’impérialisme est l’axe central, nous considérons qu’il est impératif de lutter également contre les maux qu’il génère. Ainsi nous avons vocation à lutter contre le fascisme, le racisme, le sexisme, et contre les discriminations en général qui touchent notre société. L’Unité Communiste de Lyon participe aux organisations syndicales, aux fronts antifascistes, aux luttes internationales, dans la mesure de ses forces.